Stoppeur (baseball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Stoppeur (football)
Mariano Rivera, stoppeur des Yankees de New York.

Dans une équipe de baseball, le stoppeur (anglais : closer) est un lanceur de relève qui est utilisé à la fin d'un match pour effectuer les derniers retraits de la partie. Le stoppeur entre en jeu pour maintenir l'avantage de son équipe lors de rencontres serrées et s'il y parvient, il peut être crédité d'un sauvetage sous certaines conditions. En général, les stoppeurs sont parmi les meilleurs lanceurs de relève d'une équipe et sont capables de lancer efficacement face à des frappeurs droitiers comme face aux frappeurs gauchers. Les meilleurs stoppeurs ont souvent à leur répertoire une balle rapide qui peut atteindre 160 km/h et un ou deux lancers complémentaires.

Généralement, le stoppeur entre en jeu pour la neuvième manche d'un match lorsque son équipe possède un avantage de un à trois points, condition pour être crédité d'un sauvetage. Lors de rencontres importantes, le stoppeur peut entrer en jeu lors de la huitième manche si le manager pense qu'il peut conserver l'avantage pendant deux manches. Si l'adversaire comble son retard pendant la présence du stoppeur sur le monticule, ce dernier est crédité d'un sabotage (blown save).

Stoppeurs élus au Temple de la renommée[modifier | modifier le code]

Seuls cinq stoppeurs ont été élus au Temple de la renommée du baseball.

Dennis Eckersley a joué la première moitié de sa carrière comme lanceur partant (1975-1986) avant de se reconvertir en stoppeur (1987-1998).

Stoppeurs notables en Ligue majeure[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Fran Zimniuch, Fireman: The Evolution of the Closer in Baseball, Chicago (IL), Triumph, 2010, 260 p. (ISBN 978-1-60078-312-8)