Francisco Rodríguez (baseball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Francisco Rodríguez.
Page d'aide sur l'homonymie Pour le lanceur mexicain, voir Francisco Rodríguez (baseball, 1983).
Pix.gif Francisco Rodríguez Baseball pictogram.svg
Francisco Rodríguez on June 25, 2009.jpg
Agent libre - No  57
Lanceur de relève
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
18 septembre 2002
Statistiques de joueur (2002-2014)
Victoires-Défaites 46-41
Sauvetages 348
Moyenne de points mérités 2,73
Retraits sur des prises 1005
Équipes
Francisco Rodriguez avec les Angels.

Francisco Jose Rodríguez (né le 7 janvier 1982 à Caracas, Venezuela) est un lanceur de relève droitier de la Ligue majeure de baseball. Il est présentement agent libre.

Surnommé K-Rod, il évolue de 2002 à 2008 avec les Angels de Los Angeles, du début 2009 à la mi-saison 2011 chez les Mets de New York, puis en 2011 et 2012 avec les Brewers de Milwaukee. Rodriguez détient le record du baseball majeur pour le plus grand nombre de sauvetages en une saison, avec 62 comme stoppeur des Angels en 2008.

Il participe au Match des étoiles de la Ligue majeure de baseball en 2004, 2007, 2008, 2009 et 2014.

Carrière[modifier | modifier le code]

Angels de Los Angeles d'Anaheim[modifier | modifier le code]

Francisco Rodriguez est signé par les Angels d'Anaheim (devenus les Angels de Los Angeles) le 24 septembre 1998, alors qu'il n'est âgé que de 16 ans.

Lanceur partant au départ, des blessures au coude et à l'épaule le convainquent de passer à l'enclos de relève après la saison 2001, qu'il passe dans les ligues mineures. C'est en relève que le lanceur fait sa première apparition au monticule dans les grandes ligues le 18 septembre 2002. Après 5 matchs en fin de saison, il participe aux séries éliminatoires. Dans le 7e et dernier match de la Série mondiale 2002, le jeune lanceur de 20 ans retire trois frappeurs des Giants de San Francisco sur des prises en 8e manche[1]. Les Angels remporteront ce match et la Série mondiale.

Rodriguez inscrit 8 victoires (contre 3 défaites) avec les Angels à sa première saison complète avec l'équipe en 2003, et récolte ses deux premières victoires protégées. Après une saison 2004 de 12 sauvetages, il s'impose comme stoppeur en 2005. Suivent des saisons où il protège respectivement 45, 47 et 40 victoires.

Saison 2008[modifier | modifier le code]

En 2008, il établit un record de 35 sauvetages avant la pause du Match des étoiles, abattant la marque de 34 par John Smoltz des Braves d'Atlanta de 2003[2], et se lance à la poursuite du record de sauvetages en une saison.

Le 24 août 2008, il a réussi son 50e sauvetage de l'année à la 129e partie des Angels, devenant le releveur à atteindre ce plateau le plus rapidement en saison[3].

Le 14 septembre 2008, Rodriguez établit un nouveau record des ligues majeures de baseball en inscrivant son 58e sauvetage de la saison[4], éclipsant le précédent record de 57 établi par Bobby Thigpen des White Sox de Chicago en 1990. Il termine la saison 2008 avec le nouveau record de 62 victoires protégées, devenant par le fait même le premier releveur du baseball à atteindre les 60 sauvetages en une année.

Ce nouveau record lui permet d'être considéré pour le trophée Cy Young dans la Ligue américaine, mais il prend la 3e place du vote, derrière le vainqueur Cliff Lee et Roy Halladay[5].

Mets de New York[modifier | modifier le code]

Le 9 décembre 2008, Rodriguez signe un contrat de 37 millions de dollars US pour 3 ans avec les Mets de New York[6]. Il sauvegarde 35 victoires en 2009 et reçoit une 4e invitation au match des étoiles, mais n'est pas d'une grande utilité aux Mets qui connaissent une très difficile saison et terminent en 4e place dans la division Est de la Ligue nationale.

Brewers de Milwaukee[modifier | modifier le code]

Le 13 juillet 2011, Rodriguez est échangé des Mets aux Brewers de Milwaukee. Ces derniers obtiennent une somme d'argent de l'équipe new-yorkaise et s'engagent à céder deux joueurs à être nommés ultérieurement[7]. K-Rod affiche une moyenne de points mérités de 3,16 en 42,2 manches lancées et 23 sauvetages pour les Mets au moment de la transaction.

L'arrivée de Rodriguez chez les Brewers, à ce moment impliqué dans une course au championnat, ne se fait pas sans difficultés. Le releveur n'est pas très heureux de perdre le rôle de stoppeur[8] puisque le travail qui l'attend à Milwaukee est de lancer la huitième manche et de préparer l'entrée dans la rencontre du releveur de fin de partie John Axford. Il change toutefois d'attitude rapidement et s'adapte bien à son nouveau rôle. En 31 sorties et 29 manches lancées pour les Brewers en fin de saison 2011, Rodriguez affiche une belle moyenne de points mérités de 1,86 avec quatre victoires, aucune défaite et 33 retraits sur des prises. Il compléte la saison avec une fiche de 6-2, 23 sauvetages, une moyenne de 2,64 et 79 retraits sur des prises en 71,2 manches lancées pour New York et Milwaukee. En séries éliminatoires, il blanchit Arizona en deux manches dans la Série de divisions. En trois manches lancées en Série de championnat, il accorde un point à Saint-Louis. Il compte 8 retraits sur des prises en cinq manches lancées en éliminatoires 2011.

Rodriguez accepte de revenir chez les Brewers pour la saison 2012[9]. Il connaît à l'instar de plusieurs autres releveurs des Brewers une difficile saison 2012 où il affiche sa moyenne de points mérités la plus élevée en carrière : 4,38 en 72 manches lancées. En 73 parties, il inscrit 72 retraits sur des prises, réalise trois sauvetages, gagne deux parties et encaisse sept défaites. Son contrat n'est pas renouvelé par les Brewers lorsqu'il devient agent libre. À l'ouverture de la 2013, il est toujours sans emploi. L'année s'amorce mal pour les Brewers et la relève n'est encore une fois pas à la hauteur de la tâche. Le 17 avril, ils réeengagent Rodriguez, cette fois sur un contrat des ligues mineures[10]. Il retrouve le succès avec une moyenne de points mérités de 1,09 et 10 sauvetages en 25 sorties pour Milwaukee en 2013.

Orioles de Baltimore[modifier | modifier le code]

Le 23 juillet 2013, les Brewers échangent Rodríguez aux Orioles de Baltimore en retour de Nick Delmonico, un joueur d'avant-champ des ligues mineures[11]. Il lance 22 manches en 23 matchs pour Baltimore, réussit 28 retraits sur des prises mais affiche une moyenne élevée de 4,50 points mérités accordés par partie. Il remporte deux matchs contre une défaite au cours de son bref séjour chez les Orioles. Il termine 2013 avec une fiche de 3-2 en 48 matchs au total pour Milwaukee et Baltimore, une moyenne de points mérités de 2,70 en 46 manches et deux tiers lancées, 10 sauvetages et 54 retraits au bâton.

Retour à Milwaukee[modifier | modifier le code]

En février 2014, Rodríguez, qui est agent libre, accepte de retourner aux Brewers et signe un contrat d'une saison à 3,25 millions de dollars[12]. Il contribue de belle façon aux succès de l'équipe en première moitié de saison 2014 et établit un record de franchise de 24 sauvetages avant le match d'étoiles[13]. Il est d'ailleurs invité à cette classique de mi-saison[14], une 5e sélection pour le lanceur et une première depuis l'été 2009.

Lanceur qui termine le plus de matchs (66) dans les majeures[15] en 2014, Rodriguez fait au total 69 apparitions au monticule et maintient une moyenne de points mérités de 3,04 en 68 manches lancées, avec 73 retraits sur des prises. Gagnant de 5 parties contre autant de défaites, il protège 44 victoires des Brewers, le 3e meilleur total en Ligue nationale[16].

Vie personnelle et problèmes judiciaires[modifier | modifier le code]

En 2010, Rodriguez est arrêté et accusé de voies de fait après un incident qui survenu au Citi Field de New York, le stade des Mets, le 11 août, après un match contre Colorado. Le lanceur de 28 ans aurait asséné un coup de poing au visage de Carlos Peña, 53 ans, le père de son amie de cœur Daian Peña[17].

Les Mets suspendent immédiatement Rodriguez sans salaire pour deux jours. Le joueur est ensuite placé sur la liste des blessés pour une déchirure ligamentaire au pouce droit, blessure qu'il se serait infligée dans l'agression[18]. Les Mets décident de ne plus payer Rodriguez tant qu'il ne sera pas en état de jouer. L'Association des joueurs réplique en déposant un grief[19]. Le baseball majeur et le syndicat des joueurs règlent le contentieux de concert avec le lanceur et les Mets en octobre suivant, mais Rodriguez aura perdu 50 jours de salaire avec cet incident, soit plus de 3 millions de dollars, en plus d'avoir raté sept semaines de jeu[20].

En décembre 2010, Rodriguez plaide coupable aux accusations portées contre lui. Il évite une peine de prison mais on l'oblige à suivre une thérapie. Les procureurs décident aussi de ne pas demander sa déportation vers le Venezuela, son pays natal[21]. D'autres accusations avaient été portées contre Rodriguez pour avoir envoyé 56 messages textes à son ancienne compagne, violant ainsi une interdiction de contact ordonnée par la cour après l'arrestation. Le procureur indique que le joueur de baseball aurait battu Daian Peña si violemment lors d'un autre incident qu'elle dût être hospitalisée au Venezuela[22].

En 2011, Rodriguez condégie les agents qui le représentent, Paul Kinzer et Arn Tellem[23], lorsqu'il découvre que la clause de non échange devant figurer à son contrat avec les Mets n'a jamais été négociée. Peu de temps après, Rodriguez, qui est maintenant représenté par Scott Boras, est échangé aux Brewers de Milwaukee, un club auquel il ne souhaitait justement pas être transféré. Le lanceur dépose l'année suivante une plainte pour négligence professionnelle et fraude contre ses anciens agents, qui l'auraient selon lui assuré à au moins quatre reprises qu'une telle clause avait été ajoutée à son contrat, ce qui n'était pas le cas. Une entente hors-cours est négociée en octobre 2012[24].

En septembre 2012, Rodríguez est arrêté pour violence conjugale dans le comté de Waukesha, au Wisconsin, pour un incident qui serait survenu dans la ville de Wales[25]. Les accusations de voies de fait sont abandonnées en novembre suivant, la présumée victime, une amie de cœur âgée de 23 ans, ayant changé sa version des faits puis quitté pour le Venezuela, de même qu'un témoin[26].

Il amorce 2013 à Milwaukee où il maintient une moyenne de points mérités de 1,09 en 24 manches et deux tiers lancées en 25 sorties. Le 22 juin contre les Braves d'Atlanta, il devient le 25e lanceur de l'histoire à réussir 300 sauvetages en carrière[27]. Il compte 10 sauvetages pour les Brewers, qui connaissent une saison difficile, lorsque ceux-ci l'échangent aux Orioles de Baltimore le 23 juillet, à une semaine de la date limite des transactions, pour le joueur de champ intérieur des ligues mineures Nick Delmonico[28]. Rodríguez n'est pas une bonne acquisition pour les Orioles. Il s'acquitte mal de la tâche de préparer l'entrée du stoppeur Jim Johnson et remet une moyenne de points mérités de 4,50 en 22 manches lancées lors de 23 sorties pour Baltimore. Rodríguez termine 2013 avec trois victoires, deux défaites, 10 sauvetages en 48 matchs et une moyenne de 2,70 points mérités accordés par partie en 46 manches et deux tiers lancées.

Rodríguez revient chez les Brewers de Milwaukee le 7 février 2014[29], alors que les camps d'entraînement sont sur le point d'ouvrir. Il reprend son rôle de stoppeur dès le début de la saison 2014 des Brewers.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) 2002 World Series|Game 7, MLB.com. Consulté le 27 août 2008.
  2. (en) [1], Sports Illustrated. Consulté le 27 août 2008.
  3. (en) Rodriguez wins AL Player of Week, MLB.com, 26 août 2008. Consulté le 27 août 2008.
  4. (en) K-Rod nabs single-season saves mark,MLB.com, 14 septembre 2008.
  5. (en) Lee wins 2008 AL Cy Young Award, Jason Beck et Anthony Castrovince / MLB.com, 13 novembre 2008.
  6. (en) Mets finalizing K-Rod's three-year deal, Anthony DiComo / MLB.com, 9 décembre 2008.
  7. (en) Savings in Mind, Mets Deal Rodriguez to Brewers, David Waldstein, New York Times, 13 juillet 2011.
  8. (en) Francisco Rodriguez unhappy with role as setup man with Brewers, Mark Hudziak, Yahoo! Sports, 15 septembre 2011.
  9. (en) Brewers wrap up with setup man, shortstop, Adam McCalvy / MLB.com, 8 décembre 2011.
  10. (en) Francisco Rodriguez signs with BrewersAssociated Press, 17 avril 2013.
  11. (en) Orioles acquire Francisco Rodriguez, Associated Press, 24 juillet 2013.
  12. (en) Brewers sign Francisco Rodriguez to one-year dealAssociated Press, 7 février 2014.
  13. (en) Cactus can't keep All-Star closer K-Rod down, Adam McCalvy / MLB.com, 14 juillet 2014.
  14. (en) 2014 All-Star Game rosters, MLB.com, 13 juillet 2014.
  15. (en) 2014 Major League Baseball Pitching Leadersbaseball-reference.com.
  16. (en) 2014 National League Pitching Leaders, baseball-reference.com.
  17. (en) Francisco Rodriguez charged, ESPN, 13 août 2010.
  18. Francisco Rodriguez devra être opéré, Réseau des sports, 16 août 2010.
  19. (en) Union files grievance over New York Mets' stance on Francisco Rodriguez, Adam Rubin, ESPN, 19 août 2010.
  20. (en) New York Mets settle grievance with Francisco Rodriguez, Associated Press, 19 octobre 2010.
  21. (en) Francisco Rodriguez pleads guiltyESPN New York, 3 décembre 2010.
  22. (en) K-Rod's ex details history of violent abuse, Mets player charged with defying judge to contact her, Thomas Zambito, Alison Gendar & James Fanelli, New York Daily News, 22 septembre 2010.
  23. (en) Francisco Rodriguez mulls legal action against former agents, Bob Nightengale, USA Today, 20 février 2012.
  24. (en) K-Rod reaches settlement against former agent, Bob Nightengale, USA Today, 31 octobre 2012.
  25. (en) Brewers reliever Francisco Rodriguez arrested in domestic violence case, Matt Montgomery, WTMJ, 12 octobre 2012.
  26. (en) Domestic violence case against former Brewers pitcher dismissed, Bruce Vielmetti, Milwaukee Journal Sentinel, 29 novembre 2012.
  27. (en) K-Rod fills in as closer, notches save No. 300, Kevin Massoth / MLB.com, 22 juin 2013.
  28. (en) Baltimore Orioles acquire reliever Francisco Rodriguez from Milwaukee Brewers in MLB tradeAssociated Press, 23 juillet 2013.
  29. (en) Brewers bringing back Francisco Rodriguez, Tom Haudricourt, Milwaukee Journal Sentinel, 7 février 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :