Stade municipal de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade municipal de Québec
Stadium.svg
Stade municipal de Québec - Hiver 2014.jpg
Généralités
Adresse
100 Rue Cardinal-Maurice-Roy
Coordonnées
Construction et ouverture
Construction
Ouverture
Férmeture
Abandonné de 1977 à 1995
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Équipement
Capacité
5100

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

(Voir situation sur carte : Ville de Québec)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Point carte.svg

Le stade municipal de Québec est un stade de baseball situé à Québec, au Canada. L'équipe y résidant sont les Capitales de Québec.

Historique[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

La construction du Stade Municipal au parc Victoria remonte à 1938. Le premier ministre québécois de l'époque, Maurice Duplessis, grand fan de baseball, prend lui-même la décision d'octroyer les fonds pour sa construction.

Le gouvernement de l'époque souhaitait donner du travail aux nombreux chômeurs frappés durement par la grande dépression. Ainsi, on développa un projet d'aménagement du Parc Victoria qui incluait la construction d'un stade de baseball.

C'est à l'architecte Jules Caron que l'on demande de concevoir les plans. Ces derniers seront aussi utilisés pour la construction du stade Fernand-Bédard à Trois-Rivières. Les coûts pour la construction à Québec sont estimés à $150 000.

Les travaux débutent en avril 1938 et se termine à la fin de la saison estivale. Le premier match y sera disputé le 14 mai 1939. Plus de 5 000 spectateurs assistent à cette rencontre. Les Athlétiques de Québec l’emportent 6 à 5 en 10e manche contre Trois-Rivières, toutes les deux membres de la Ligue Provinciale de Baseball. La première partie en soirée sera disputée le 5 juin 1939, car la pluie avait empêché les Athlétiques de disputer leur rencontre la veille.

Équipes et ligues[modifier | modifier le code]

Le milieu des années quarante annonce le début de l'âge d'or du baseball à Québec et le Stade Municipal est régulièrement rempli. Ainsi, en 1948, malgré une saison des Braves de Québec en dents de scie, plus de 144 000 spectateurs franchissent les tourniquets du Stade. De 1948 jusqu'en 1955 les Braves n'attirent jamais moins de 100 000 spectateurs par saison. Au cours de l'été 1953, les Braves de Milwaukee de la Ligue nationale viendront disputer une rencontre hors-concours qu'il remporteront 8-0 devant 7368 spectateurs, ils reviendront en 1955.

Après quelques saisons plus tranquilles, le stade se remet à vibrer en 1969, alors que les Expos de Montréal sont admis au sein de la Ligue nationale et qu'ils installent leurs filiale de niveau AA à Québec, les Carnavals, qui y jouent leurs parties locales dès 1971. Pendant quelques saisons, plus de 150 000 spectateurs viendront voir les futures vedettes des Expos. En 1977, les Expos déménagent leur filiale de Québec et le stade restera silencieux pour 18 ans.

De nos jours[modifier | modifier le code]

Cette situation entraînera un dépérissement progressif de l’édifice. Si bien, qu’au milieu des années 1990, la ville de Québec jongle avec l’idée de le démolir. Le Comité de Relance du Stade et un groupe voulant y installer une équipe de baseball junior ravivent l’intérêt de la population pour le stade. Le 6 mai 1995, le baseball renaît au Stade, alors que les Diamants de Québec y disputent un premier match devant 800 personnes dans un bâtiment alors en très piteux état. Malgré tout, plus de 27 000 visiteurs verront les Diamants y disputer leur première saison dans la Ligue de Baseball Junior Élite.

En 1999, après plus de 1 million en investissements par la ville de Québec, le stade accueille du baseball professionnel à nouveau alors que les Capitales de Québec de la Ligue Northern arrivent. En 2001, ils attirent plus de 148 000 personnes. Puis en 2004, 165 014 spectateurs auront passé une soirée au Stade Municipal pour voir les Capitales.

Match des Capitales contre New Jersey au Stade Municipal de Québec.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]