Sosthène Fernandez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fernandez.
Drapeau de la république khmère entre 1970 et 1975

Sosthène Fernandez est un général et homme d'État cambodgien, commandant en chef de l'armée Khmère de 1970 à 1975. Ses ancêtres, des musiciens espagnols, sont venus au Cambodge au XVIIe siècle à la demande du souverain pour former une fanfare royale « C'est ainsi qu'on retrouve des Lopez et des Fernandez au Cambodge ».

Le général Sosthène Fernandez a quitté la Cambodge en mars 1975, quelques mois avant que Phnom Penh ne tombe aux mains des khmers rouges. Commandant en chef de l'armée Khmère, le général Fernandez est convoqué par le Président Lon Nol le 11 mars « Sosthène, m'a dit le maréchal, les États-Unis ne nous donnent plus d'aide. Il ne nous reste qu'une solution : négocier avec les khmers rouges. Quel est votre avis de militaire ? »Le général Sosthène Fernandez avait refusé catégoriquement de négocier avec les khmers rouges sans condition. Il acceptait une négociation sous réserve que les soldats ne déposeraient pas les armes pendant la discussion. Dans le cas contraire, il voulait continuer, comme il a souvent déclaré dans ses interviews, à lutter de toutes ses forces pour la paix au Cambodge[1].

Bien que le président du Sénat, celui de l'Assemblée, le Premier Ministre et les divers chefs politiques aient donné leur accord à une négociation avec les khmers rouges qui exigent le désarmement total des soldats républicains, le général Fernandez refuse de s'aligner. « Il m'était impossible de négocier avec ces adversaires même si le maréchal me demandait et me disait qu'ils étaient nos frères ennemis".

Le jour même, il présentait une demande de permission diplomatique afin d'aller en France pour 3 mois, qui lui fut accordée.

Il ne revint à Phnom Penh qu'en 1998.


Sources & références[modifier | modifier le code]

  • Le Communisme d'Asie, le crépuscule de l'espoir, Richard Sola, édition Sud Est asiatique
  • Retour à Phnom Penh, Jean Lacouture.
  • Sihanouk et le drame cambodgien, Bernard Hamel.
  • Un prêtre au Cambodge du père Ponchaud.


  1. archive INA RTF du journal de 20 heures

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]