Sam Loyd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samuel Loyd (1841-1911)

Samuel Loyd (Philadelphie le 30 janvier 1841 - 10 avril 1911) est un compositeur américain de casse-tête numériques et logiques relevant des mathématiques récréatives. Il est la figure de proue de l'école nord-américaine de problémistes (1860-1900)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a popularisé le jeu du taquin. En tant que compositeur échiquéen, il a aussi produit nombre de problèmes d'échecs, souvent avec un thème astucieux. Suite à sa mort, son livre Cyclopedia of Puzzles est publié en 1914.

Admirateur du Tangram, il a publié un ouvrage contenant 700 nouveaux dessins, ainsi qu'une histoire sur l'origine du casse-tête. À cette époque, les États-Unis et l'Europe vivaient une frénésie à propos de ce jeu, ce qui a procuré à Loyd d'importants revenus.

Exemples de problèmes d'échecs[modifier | modifier le code]

Saturday Courier, 1856

("La Comète")

Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
Case blanche a8 vide Case noire b8 vide Case blanche c8 vide Case noire d8 vide Case blanche e8 vide Case noire f8 vide Case blanche g8 vide Case noire h8 vide
Case noire a7 vide Case blanche b7 vide Case noire c7 vide Case blanche d7 vide Case noire e7 vide Case blanche f7 vide Case noire g7 vide Case blanche h7 vide
Case blanche a6 vide Case noire b6 vide Case blanche c6 vide Case noire d6 vide Case blanche e6 vide Cavalier blanc sur case noire f6 Case blanche g6 vide Case noire h6 vide
Case noire a5 vide Case blanche b5 vide Case noire c5 vide Case blanche d5 vide Case noire e5 vide Case blanche f5 vide Case noire g5 vide Case blanche h5 vide
Case blanche a4 vide Case noire b4 vide Case blanche c4 vide Roi blanc sur case noire d4 Case blanche e4 vide Cavalier blanc sur case noire f4 Case blanche g4 vide Pion noir sur case noire h4
Case noire a3 vide Pion noir sur case blanche b3 Case noire c3 vide Case blanche d3 vide Case noire e3 vide Roi noir sur case blanche f3 Cavalier noir sur case noire g3 Tour blanche sur case blanche h3
Case blanche a2 vide Pion blanc sur case noire b2 Pion noir sur case blanche c2 Case noire d2 vide Case blanche e2 vide Pion noir sur case noire f2 Tour noire sur case blanche g2 Fou noir sur case noire h2
Cavalier noir sur case noire a1 Case blanche b1 vide Fou blanc sur case noire c1 Case blanche d1 vide Case noire e1 vide Fou noir sur case blanche f1 Case noire g1 vide Fou blanc sur case blanche h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
Les Blancs jouent et font mat en 14 coups[2]
American Chess Journal, 1876

(problème orthodoxe à analyse rétrograde)

Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
Case blanche a8 vide Fou noir sur case noire b8 Case blanche c8 vide Case noire d8 vide Case blanche e8 vide Case noire f8 vide Case blanche g8 vide Tour blanche sur case noire h8
Case noire a7 vide Case blanche b7 vide Roi noir sur case noire c7 Case blanche d7 vide Case noire e7 vide Pion noir sur case blanche f7 Pion noir sur case noire g7 Pion blanc sur case blanche h7
Case blanche a6 vide Case noire b6 vide Pion blanc sur case blanche c6 Case noire d6 vide Case blanche e6 vide Pion noir sur case noire f6 Pion noir sur case blanche g6 Case noire h6 vide
Pion blanc sur case noire a5 Pion noir sur case blanche b5 Roi blanc sur case noire c5 Case blanche d5 vide Case noire e5 vide Case blanche f5 vide Case noire g5 vide Case blanche h5 vide
Case blanche a4 vide Case noire b4 vide Case blanche c4 vide Case noire d4 vide Case blanche e4 vide Case noire f4 vide Pion blanc sur case blanche g4 Case noire h4 vide
Case noire a3 vide Case blanche b3 vide Case noire c3 vide Case blanche d3 vide Case noire e3 vide Case blanche f3 vide Pion blanc sur case noire g3 Pion noir sur case blanche h3
Case blanche a2 vide Case noire b2 vide Case blanche c2 vide Case noire d2 vide Pion blanc sur case blanche e2 Case noire f2 vide Pion blanc sur case blanche g2 Case noire h2 vide
Case noire a1 vide Case blanche b1 vide Case noire c1 vide Case blanche d1 vide Case noire e1 vide Case blanche f1 vide Case noire g1 vide Case blanche h1 vide
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
Les Blancs jouent et font mat en 1 coup[3]


Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Guide des échecs : traité complet, éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, (ISBN 9-782221-059135), 1993, p. 1275
  2. Solution : 1. Rc5 Fg1 2. Rb6 Fa2 3. Ra7 4. Ra8! 5. Rb8 6. Rc7 7. Rd8 8. Re7 9. Rf8 10. Rg7 11. Rh6 12. Rg5 13. Rxh4 14. TxCg3# (Source : François Le Lionnais, Que sais-je ? n° 1592, Le Jeu d'échecs, Presses universitaires de France, 1974, p. 120)
  3. Solution: 1. a5 x b6 e.p. # car l'analyse rétrograde permet de démontrer que le dernier coup noir a nécessairement été: ...b7-b5 (Source : François Le Lionnais, Que sais-je ? n° 1592, Le Jeu d'échecs, Presses universitaires de France, 1974, p. 124)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joëlle Lamon, « Sam Loyd, un précurseur des mathématiques ludiques » in Les Cahiers de Ludo no 11 (février 2010) p. 8-15, pdf p. 1-7
  • (en) Sid Pickard, The Puzzle King: Sam Loyd's Chess Problems and Selected Mathematical Puzzles (ISBN 978-1-88684605-0)
  • (en) Alain C. White, Sam Loyd and His Chess Problems, Amsterdam, Fredonia Books,‎ 2003 (1re éd. 1913), reprint, 471 p. (ISBN 1-4101-0166-5, présentation en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]