Sainte-Hélène-de-Mancebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Hélène.
Sainte-Hélène-de-Mancebourg
Image illustrative de l'article Sainte-Hélène-de-Mancebourg
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Comté ou équivalent Abitibi-Ouest
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Florent Bédard
2013 - 2017
Constitution 10 mai 1941
Démographie
Gentilé Mancebourgeois, oise
Population 362 hab. (2006)
Densité 5,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 44′ 00″ N 79° 18′ 00″ O / 48.733338, -79.300005 ()48° 44′ 00″ Nord 79° 18′ 00″ Ouest / 48.733338, -79.300005 ()  
Superficie 6 829 ha = 68,29 km2
Divers
Code géographique 87070
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Hélène-de-Mancebourg

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Hélène-de-Mancebourg

Sainte-Hélène-de-Mancebourg est une municipalité de paroisse du Québec située dans la MRC d'Abitibi-Ouest en Abitibi-Témiscamingue[1].

Toponyme[modifier | modifier le code]

La Commission de toponymie du Québec écrit à son propos ce qui suit : « En 1912, un groupe de pionniers en provenance de Saint-Ubalde (Portneuf), Saint-Adelphe (Portneuf) et Saint-Nérée (Bellechasse) s'établissaient dans la partie sud-est du canton de La Reine, à quelques kilomètres au sud de La Sarre, près du lac Abitibi, et étaient suivis d'une seconde vague en 1920-1921. D'abord desservie comme mission à partir de 1937 par le curé de Sainte-Claire-de-Colombourg, la paroisse de Sainte-Hélène-de-Mancebourg y était érigée canoniquement en 1949 et son territoire détaché de Sainte-Jeanne-de-Clerval, de Saint-Jacques-de-Dupuy et d'une partie du canton de La Sarre. Par la suite, une municipalité de paroisse homonyme voyait officiellement le jour en 1941. Jadis connue sous l'appellation de Sainte-Hélène-de-La Sarre, en raison de la proximité du lac La Sarre, anciennement dénommé Mance, la municipalité célèbre le souvenir, suivant son nom actuel, de la fondatrice de l'Hôtel-Dieu de Montréal, Jeanne Mance (1606-1673), arrivée à Québec avec le sieur de Maisonneuve en 1641[2]. »

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 10 mai 1941 : Fondation de la paroisse de Sainte-Hélène-de-Mancebourg.

Démographie[modifier | modifier le code]

Tendance de la population [3]:

  • 2011: 354 (variation de 2006 à 2011 : -5,6 %)
  • 2006: 375
  • 2001: 384
  • 1996: 415
  • 1991: 398
  • Gentilé : Mancebourgeois, mancebourgeoise

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 2001[4] en cours Florent Bédard    
Les données manquantes sont à compléter.


Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Dupuy La Sarre Rose des vents
Clerval N Macamic
O    Sainte-Hélène-de-Mancebourg    E
S
Roquemaure Gallichan Palmarolle