Sébastien Caron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caron.

Sébastien Caron (né le 25 juin 1980 à Amqui au Québec, Canada) est un joueur de hockey sur glace professionnel évoluant à la position de gardien de but[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière en Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Caron commence sa carrière en tant que joueur junior avec l'Oceanic de Rimouski de la Ligue de hockey junior majeur du Québec en 1998-99 aux côtés de Brad Richards[2]. Au terme de cette première saison dans la LHJMQ, il participe au repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey. Il est choisi lors de la quatrième ronde, le quatre-vingt-sixième joueur, par les Penguins de Pittsburgh[3].

En 2000, l'Océanic parvient à remporter les séries éliminatoires de la LHJMQ et joue la Coupe Memorial de la Ligue canadienne de hockey. Caron aide son équipe à remporter le trophée junior et gagne à titre personnel le trophée Hap Emms du meilleur gardien de la Coupe Memorial[4].

Il signe son premier contrat professionnel avec la franchise de la LNH pour la saison 2000-01 mais passe toute la saison dans la Ligue américaine de hockey avec les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton. Il fait ses débuts avec Pittsburgh en 2002-03 mais ne connaît que peu de temps de jeu, étant souvent préféré à Johan Hedberg. Lors de la saison suivante, il est le gardien numéro un de l'équipe devant Marc-André Fleury[5]. La saison 2004-05 de la LNH est annulée en raison d'un lock-out et Caron décide de passer sa saison dans la Ligue nord-américaine de hockey. À la reprise de la LNH, Caron se voit une nouvelle fois relégué en tant que deuxième gardien de l'équipe au profit de Fleury. Le 27 juillet 2006, après avoir eu son contrat racheté par les Penguins, il signe pour les Blackhawks de Chicago[6].

Il ne joue qu'un seul match avec sa nouvelle équipe, une victoire 3-1[7], et passe le début de la saison 2006-07 avec les Admirals de Norfolk. Le 28 décembre 2006, il change une nouvelle fois d'équipe et prend la direction des Ducks d'Anaheim[8]. Caron est un des nombreux gardiens qu'utilise les Pirates de Portland au cours de la saison[9] mais joue tout de même un match avec les Ducks au cours de la saison. Même s'il ne joue pas un seul match avec les Ducks lors des séries éliminatoires, il est tout de même présent sur la photographie officielle de l'équipe avec la Coupe Stanley et reçoit une bague de champion 2006-07[10].

En avril 2010, il est appelé à finir la saison de Ligue nationale de hockey avec les Flyers de Philadelphie après avoir été éliminé des 1/4 de finale des play-off de la LNA en Suisse avec le HC Fribourg-Gottéron. En mars 2012, il signe un contrat d'un an avec le Lightning de Tampa Bay. Il évoluera durant 3 par ties avec cette équipe. Il ne sera pas longtemps en Floride car en juin 2012, il est échangé aux Predators de Nashville contre Anders Lindback, Kyle Wilson et des choix des repêchages.

Carrière en Europe[modifier | modifier le code]

Lassé d'être ballotté entre la LNH et la LAH, il signe au cours de l'été 2007 avec une club du championnat de Suisse de hockey : le HC Fribourg-Gottéron de la Ligue nationale A[11]. Le club a signé un nouveau contrat avec lui jusqu'au terme de la saison 2009-2010. Caron est un des acteurs le plus important du club fribourgeois lors de sa première saison en Suisse[12] et a notamment permis à ce dernier de se qualifier pour les demi-finales des séries[13]. Il a été élu meilleur gardien du championnat de suisse au terme de la saison 2007-2008 par les fans suisse avec le gardien Marco Bührer du CP Berne.

Trois semaines avant le début de la saison 2010-2011, il quitte le HC Fribourg-Gottéron pour le club de Traktor Tcheliabinsk en KHL, à la suite de l'arrivée de Cristobal Huet sur les bords de la Sarine[14]. Sébastien Caron quitte la Russie avec une expérience négative; le HC Lugano l'engage pour le reste de la saison en concurrence avec David Aebischer[15].

L'arrivée du jeune Benjamin Conz sonne le glas de l'aventure luganaise pour le portier québécois qui rejoint l'Allemagne et les Iserlohn Roosters[16].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Sébastien Caron profile », sur Eurohockey.com.
  2. (en) « Effectif 1998-99 de l'Océnaic », sur www.hockeydb.com (consulté le 17 janvier 2010).
  3. (en) « Repêchage 1999 de la LNH », sur www.nhl.com (consulté le 17 janvier 2010).
  4. (en) « Liste des champions de la Coupe Memorial », sur mastercardmemorialcup.com (consulté le 17 janvier 2010).
  5. (en) « Effectif 2003-04 de Pittsburgh », sur www.hockeydb.com (consulté le 17 janvier 2010).
  6. (en) « Caron signe avec Chicago », sur blackhawks.nhl.com (consulté le 17 janvier 2010).
  7. (en) « Ducks Recall Newly Acquired Sebastien Caron », sur ducks.nhl.com,‎ 31 décembre 2006 (consulté le 17 janvier 2010).
  8. (en) « Caron signe avec les Ducks », sur blackhawks.nhl.com (consulté le 17 janvier 2010).
  9. (en) « Effectif 2006-07 des Pirates », sur www.hockeydb.com (consulté le 17 janvier 2010)
  10. (en) « Journal de la Coupe Stanley », sur www.hhof.com (consulté le 17 janvier 2010).
  11. Jérémie Dubief, « Suisse 2007/08 : présentation », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 17 janvier 2010).
  12. Jérémie Dubief, « Suisse : bilan après 20 journées », sur www.hockeyarchives.info,‎ 15 novembre 2007 (consulté le 17 janvier 2010).
  13. Marc Branchu, « Suisse 2007/08 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 17 janvier 2010).
  14. « HCFG: Caron bien parti, Huet en attente », sur planetehockey.com,‎ 23 août 2010 (consulté le 17 octobre 2013).
  15. « HCL: arrivée de Sébastien Caron confirmée », sur planetehockey.com,‎ 15 novembre 2010 (consulté le 17 octobre 2013).
  16. « Sébastien Caron prend la direction de la DEL », sur planetehockey.com.,‎ 20 juillet 2011 (consulté le 17 octobre 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]