Ruth Prawer Jhabvala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prawer.

Ruth Prawer Jhabvala (née le à Cologne, Allemagne et morte le (à 85 ans) à New York)[1] est une lauréate du Prix Booker (Man Booker Prize), romancière, nouvelliste, et scénariste britannique deux fois distinguée par un Oscar du cinéma. Mais elle est surtout connue pour sa longue collaboration avec la société de production Merchant Ivory, fondée par le réalisateur James Ivory et le producteur Ismail Merchant. Les films auxquels ils ont collaboré ont reçu six fois l'Oscar du cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née Ruth Prawer à Cologne (Allemagne) de Marcus (Juif polonais) et Eleanora (Juive allemande) Prawer; son père travaille dans la plus grande synagogue d'Allemagne, à Cologne. En 1939, la famille émigre en Grande Bretagne pour fuir les nazis.

Pendant la Seconde Guerre mondiale elle vit à Hendon (Londres), fait l'expérience du Blitzkrieg et commence à parler anglais plutôt qu'allemand. Elle obtient la nationalité britannique en 1948, et un master de littérature anglaise à l'université de Londres en 1951. En 1951, elle épouse Cyrus H. Jhabvala, architecte parsi originaire d'Inde.

Le couple s'installe à New Delhi en 1951, où ils ont trois filles : Ava, Firoza et Renana.

En 1975, Jhabvala s'installe à New York mais se partage entre l'Inde et les États-Unis. Elle finit par obtenir la nationalité américaine.

Carrière[modifier | modifier le code]

Dans les années 1950, Jhabvala commence à écrire sur sa vie en Inde: To Whom She Will (1955), Nature of Passion (1956), Esmond in India (1957), The Householder (1960) et Get Ready for the Battle (1962). Sa production littéraire est régulière et de qualité très égale.

En 1975, elle reçoit le prix Booker, la plus prestigieuse récompense littéraire du Commonwealth pour une œuvre en langue anglaise, qui récompense son roman Heat and Dust (Chaleur et poussière).

En 1963, Jhabvala est contactée par James Ivory et Ismail Merchant qui souhaitent porter The Householder (1960) à l'écran et lui demandent d'en écrire le scénario. Le film sort la même année, marquant le début d'une collaboration qui se poursuivra sur plus de vingt films.

Le projet suivant sera l'adaptation d'une nouvelle de Jhabvala, Shakespeare Wallah (1965) qui connaît un grand succès critique. Elle participe ensuite à la réalisation de Chaleur et poussière (1983) dont elle écrit le scénario, à l'adaptation du roman de Edward Morgan Forster, Chambre avec vue (1985), qui lui vaut son premier Oscar de scénariste. Viennent ensuite Mr. and Mrs. Bridges (1990), Howards End (1992), nouvelle adaptation de E.M. Forster qui lui vaut un deuxième Oscar, et enfin Les vestiges du jour, tiré de l'œuvre de Kazuo Ishiguro, pour lequel elle sera nominée aux Oscar dans la catégorie meilleure adaptation cinématographique.

Ismail Merchant dira un jour de cette collaboration : « Nous formons une étrange communauté chez Merchant Ivory. Je suis indien et musulman, Ruth est allemande et juive, et Jim américain et protestant. Quelqu'un a dit de nous que nous étions une divinité tricéphale. Il serait peut-être plus juste de dire un monstre tricéphale ! »[N 1],[2]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2003: Lauréate du prix O. Henry pour Refuge in London.
  • 1994: Palme de la Writers' Guild of America's Screen (décernée aux scénaristes).
  • 1992: Oscar de la meilleure adaptation cinématographique pour Howards End.
  • 1987: Prix de la meilleure adaptation cinématographique décerné par la Writers Guild of America pour A Room with a View.
  • 1986: Oscar de la meilleure adaptation cinématographique pour A Room with a View.
  • 1984: British Academy of Film and Television Arts (BAFTA) - Meilleur scénario et adaptation pour Heat and Dust.
  • 1984: Prix du London Critics Circle : scénariste de l'année pour Heat and Dust.
  • 1984: Prix de la fondation MacArthur.
  • 1975: Prix Booker Heat and Dust (roman).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Anthologies and Encyclopedias:
    • (en) Bausch, Richard and R. V. Cassill (ed.). "Ruth Prawer Jhabvala." Norton Anthology of Short Fiction: 6th Edition. New York: W.W. Norton, 2000: 801-813.
    • (en) Mishra, Pankaj (ed.). "Ruth Prawer Jhabvala." India in Mind: An Anthology. New York: Vintage Books, 2005: 108-130.
    • (en) Ross, Robert (ed.). "Ruth Prawer Jhabvala." Colonial and Postcolonial Fiction in English: An Anthology. New York: Garland, 1999: 189-209.
    • (en) Serafin, Steven (ed.). "Ruth Prawer Jhabvala." Encyclopedia of World Literature in the 20th Century, 3rd edition. Farmington Hills, Michigan: St. James Press, 1999.
  • Sur le métier de scénariste:
    • (en) Bailur, Jayanti. Ruth Prawer Jhabvala: Fiction and Film. New Delhi: Arnold Publishers, 1992.
    • (en) Katz, Susan Bullington (ed.). "Ruth Prawer Jhabvala." Conversations with Screenwriters. Portsmouth, NH: Heinemann, 2000: 1-8.
  • Autres
    • (en) Crane, Ralph J. Ruth Prawer Jhabvala. New York: Twayne, 1992.
    • (en) Passages to Ruth Prawer Jhabvala. New Delhi: Sterling Publishers, 1991.
    • (en) Rai, Sudha. Homeless by Choice: Naipaul, Jhabvala, Rushdie and India. Jaipur: Printwell, 1992.
    • (en) Shepherd, Ronald. Ruth Prawer Jhabwala in India: The Jewish Connection. Delhi: Chanakya Publications, 1994.
    • (en) Sucher, Lawrie. The Fiction of Ruth Prawer Jhabvala: The Politics of Passion. Basingstoke: Macmillan, 1989.

Extrait de sa bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans et nouvelles[modifier | modifier le code]

  • To Whom She Will (1955; publié aux États-Unis sous le titre Amrita)
  • The Nature of Passion' (1956).
  • Esmond in India (1958)
  • The Householder' (1960),
  • Get Ready for Battle (1962)
  • Like Birds, Like Fishes (1963)
  • A Backward Place (1965)
  • A Stronger Climate (1968)
  • A New Dominion (1972 ; publié aux États-Unis sous le titre Travelers)
  • Heat and Dust (1975), tr. en français par Nicole Ménant
  • An Experience of India (1971)
  • How I Became a Holy Mother and other stories (1976),
  • In Search of Love and Beauty (1983)
  • Out of India (1986)
  • Three Continents (1987)
  • Poet and Dancer (1993)
  • Shards of Memory (1995)
  • East Into Upper East: Plain Tales from New York and New Delhi (1998)

Adaptations et scénarios[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « It is a strange marriage we have at Merchant Ivory. I am an Indian Muslim, Ruth is a German Jew, and Jim is a Protestant American. Someone once described us as a three-headed god. Maybe they should have called us a three-headed monster! »

Références[modifier | modifier le code]