Rudolstadt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rudolstadt
Blason de Rudolstadt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Thuringe Thuringe
Arrondissement
(Landkreis)
Saalfeld-Rudolstadt
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
12
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Jörg Reichl
Code postal 07407
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
16 0 73 076
Indicatif téléphonique 03672
Immatriculation SLF, RU
Démographie
Population 24 033 hab. (31 décembre 2009)
Densité 434 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 43′ 01″ N 11° 19′ 59″ E / 50.717, 11.33350° 43′ 01″ Nord 11° 19′ 59″ Est / 50.717, 11.333  
Altitude 195 m
Superficie 5 538 ha = 55,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Rudolstadt

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Rudolstadt
Liens
Site web www.rudolstadt.de

Rudolstadt est une ville de la République fédérale d'Allemagne, située dans le Land de Thuringe et l'arrondissement de Saalfeld-Rudolstadt.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rudolstadt se trouve au bord de la rivière Saale, dans une vallée entourée de forêts. Elle est dominée par l'imposant château de Heidecksburg, édifié à partir de 1737.

La commune de Rudolstadt comporte plusieurs autres agglomérations : Schwarza, Volkstedt, siège d'une fameuse manufacture de porcelaine, Cumbach, Mörla, Schaala, Pflanzwirbach, Keilhau, Eichfeld, Lichstedt, Oberpreilipp et Unterpreilipp. Volkstedt, Schwarza et Cumbach forment une petite continuité urbaine, alors que les autres localités sont isolées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rudosltadt autour de 1900

Autour de l'an 500, la région est habitée par des tribus slaves. Rudolstadt est fondée en 776, sous le nom de Rudolfestat (ville de Rudolf, Rodolphe en français), comme bien domanial attribué par Charlemagne à l'abbaye de Hersfeld. Au XIIIe siècle, elle fait partie des domaines des comtes d'Orlamünde, puis entre dans ceux des comtes de Rudolstadt, en partie en 1300 et entièrement en 1334. Elle reçoit les privilèges de ville en 1326. C'est au tournant du XIIIe et du XIVe siècles que sont construits deux châteaux forts : celui d'en haut (l'actuel château de Heidecksburg) et celui d'en-bas. À partir de 1599, elle est la capitale de la principauté de Schwarzbourg-Rudolstadt, puis des territoires de Schwarzbourg-Rudolstadt, de novembre 1918, date de l'abdication du dernier prince souverain sans héritiers à 1920, date de l'intégration de Rudolstadt à l'État libre de Thuringe.

Le rayonnement de la ville est assez grand aux XVIIIe et XIXe siècles. Schiller la visite à plusieurs reprises. C'est ici qu'eut lieu la première rencontre entre Goethe et Schiller en 1788. Elle a alors un lycée, le Fürstliches Gymnasium, où l'écrivain Hans Fallada a été élève, alors que sa famille habitait Leipzig.

Elle est connue comme ville de la porcelaine, grâce à la manufacture de Volkstedt.

À l'époque de la république démocratique allemande, une grande partie de la population travaillait pour un combinat de chimie, le combinat Wilhelm Pieck. Depuis la réunification, la population a diminué, passant de 32 500 habitants au milieu des années 1980 à un peu plus de 24 000 en 2008.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :