Saalfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saalfeld
Blason de Saalfeld
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Thuringe Thuringe
Arrondissement
(Landkreis)
Saalfeld-Rudolstadt
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
9
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Matthias Graul
Code postal 07301–07318
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
16 0 73 077
Indicatif téléphonique 03671
Immatriculation SLF, RU
Démographie
Population 26 912 hab. (31 décembre 2009)
Densité 602 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 39′ 00″ N 11° 22′ 01″ E / 50.65, 11.36750° 39′ 00″ Nord 11° 22′ 01″ Est / 50.65, 11.367  
Altitude 235 m
Superficie 4 472 ha = 44,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Saalfeld

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Saalfeld
Liens
Site web www.saalfeld.de

Saalfeld est une ville située en République fédérale d'Allemagne dans le Land de Thuringe (arrondissement de Saalfeld-Rudolstadt). Outre Saalfeld et sa vieille ville, les villages suivants appartiennent à la municipalité: Garnsdorf, Graba, Köditz, Obernitz, Remschütz, Beulwitz et ses hameaux. Elle faisait autrefois partie du duché de Saxe-Meiningen.

Histoire[modifier | modifier le code]

La mairie (Rathaus)

Saalfeld est l'une des villes les plus anciennes de Thuringe, puisque les premiers documents écrits mentionnent la date de 899. Un palais carolingien s'y trouvait dont la chapelle est l'actuelle église de Graba (ancien village, aujourd'hui quartier de la ville). Au Moyen Âge, Saalfeld comptait parmi les cités les plus importantes de Thuringe grâce à l'extraction du cuivre et de l'argent et à sa situation sur la route de la Bohême qui lui assuraient une importante fonction commerciale. L'empereur Henri II donne les domaines en fief au comte palatin Ezzo de Lorraine en 1012 et la fille de ce dernier le donne à l'archevêché de Cologne en 1056. L'archevêque-électeur saint Annon fonde à Saalfeld en 1071[1] l'abbaye bénédictine Saints-Pierre-et-Paul qui fait rayonner les valeurs chrétiennes et les nouvelles méthodes d'agriculture et dont Lambert d'Hersfeld a tenu la chronique. L'abbaye existera jusqu'à la Réforme en 1526.

Saalfeld obtient les privilèges de ville en 1180, tandis que Frédéric Barberousse donne son accord pour l'extension de la partie sud de la ville (Vieux Saalfeld). Les seigneurs de Schwarzbourg, devenus entretemps seigneurs du fief, confirment ses privilèges en 1208. Ils font entourer la ville de remparts en 1363 et bâtir le premier conseil de ville (Rathaus) en 1389 et le premier pont au-dessus de la Saale en 1373. Les franciscains arrivent vers 1250 pour s'occuper de ce que l'on appellerait aujourd'hui les services sociaux de la ville. Leur couvent existera jusqu'en 1534, date à laquelle il sera dispersé aussi par la Réforme. Il se trouve dans les murs actuels du musée de la ville.

La ville obtient le droit de pêche en 1346, ce qui lui procure des ressources supplémentaires. Saalfeld passe en 1389 à la Maison de Wettin, dans les mains de laquelle elle restera jusqu'à l'abdication du dernier prince en novembre 1918. Au partage d'Erfurt en 1572, elle appartient aux Saxe-Weimar, en 1603 aux Saxe-Altenbourg et en 1673 aux Saxe-Gotha.

La ville fut jusqu'en 1749 le chef-lieu d'une principauté indépendante; elle est réunie ensuite au Duché de Saxe-Cobourg. Au partage de 1826[2], elle passe au Duché de Saxe-Meiningen.

La ville dans la Prusse depuis 1867. Oblitération SAALFELD du type Maison de Thurn und Taxis (Saxe-Meiningen).

La bataille de Saalfeld eut lieu le 10 octobre 1806 entre la France, le Ve corps de la Grande Armée commandé par le maréchal Lannes et une coalition de la Prusse et la Saxe, l'avant-garde de l'armée du général Hohenlohe commandée par le prince Louis-Ferdinand de Prusse.

Saalfeld est ville de garnison de 1936 à 1945.

Elle est détruite à 60 % en avril 1945 par les bombardements américains, surtout dans le quartier industriel et autour de la gare. L'église Saint-Jean, l'ancien couvent franciscain, le château de Saalfed, le château de Kitzerstein, la tour de Saal et la mairie sont gravement endommagés.

Démographie[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

L'église luthérienne de la ville
  • Château de Saalfeld (aujourd'hui services du conseil du Land), construit en 1676 à l'emplacement de l'ancienne abbaye bénédictine
  • Château Hoher Schwarm, ruines d'un château fort du XIVe siècle
  • Château de Kitzerstein (1435), aujourd'hui école de musique
  • Mairie (XVIe siècle), sur la place du marché
  • Tour de Saal (Saalturm)

Jumelage[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon d'autres sources 1074.
  2. BOUILLET, Dictionnaire universel, 1852, Paris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Ernest de Saxe-Meiningen (1859-1941)


Sur les autres projets Wikimedia :