Maison de Schwarzbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Comté de Schwarzbourg)
Aller à : navigation, rechercher
Blasonnement
Château de Schwarzbourg
Schwarzbourg-Rudolstadt, Schwarzbourg-Sondershausen
Schwarzburg

La maison de Schwarzbourg, qui remonte au moins au XIe siècle, est l'une des plus anciennes familles d'Allemagne.

Le centre de son fief, qui est d'abord un comté, est le château de Schwarzbourg, lieu sans doute mentionné au XIe siècle sous la forme Swartzinburg. Dans le Saint Empire, le comté de Schwarzbourg a le statut d'Etat souverain et ce statut perdurera jusqu'en 1920, à travers les vicissitudes de l'histoire allemande.

En 1184, après la mort de Henri de Schwarzbourg, la maison est dirigée par son frère Günther, dont le fils aîné continue la lignée, tandis que le cadet est la souche des Käfernburg, branche éteinte en 1383.

En 1349, un Gunther de Schwarzbourg est élu empereur par le parti opposé à Charles IV.

Suite à la mort du comte Günther en 1552, la maison se partage en deux lignées[1] :

Les deux branches obtiennent par la suite le rang de prince, la première en 1697, la seconde en 1710. La maison de Schwarzbourg est réunifiée en 1906 par l'extinction de la branche d'Arnstadt. La principauté devient une république en 1918 et est absorbée par la Thuringe en 1920. La maison de Schwarzbourg s'est éteinte en 1971.

Le comté de Schwarzbourg est un ancien État du Saint-Empire romain germanique de 1195 à 1595, quand il fut divisé en Schwarzbourg-Rudolstadt et Schwarzbourg-Sondershausen. Il appartenait à la maison de Schwarzbourg. Il faisait partie du cercle de Haute-Saxe. Le château de Schwarzbourg est mentionné pour la première fois en 1071. Selon le chroniqueur Lambert de Hersfeld, il fut reconstruit en 1123 par le comte Sizzo III de Käfernburg (Kevernburg) qui prit le titre de « comte de Schwarzbourg ».

En 1197, Henri II, le petit-fils de Sizzo, divisa son héritage avec son frère Günther III et fit de Schwarzbourg sa résidence. Son territoire comprenait également le château voisin de Blankenbourg. Le comté fut divisé plusieurs fois parmi ses successeurs jusqu'en 1538 quand le comte Günther XL le Riche réussit à réunir dans sa main tous les territoires du comté, dont Frankenhausen et Rudolstadt. mais il fut de nouveau divisé en 1583 :

Cette partition fut entérinée en 1599 par le traité de Stadtilm.

Comtes de Schwarzbourg et de Käfernbourg[modifier | modifier le code]

  • Sizzo Ier (-1005)
  • Sizzo II (-1075)
  • Günther Ier (-1109)
  • Sizzo III (1109-1160)
  • Günther II (1160-1197)
  • Henri II (1197-1236), comte de Schwarzbourg-Blankenbourg
  • Günther VII (1236-1274)
  • Günther IX (1274-1289)
  • Günther XII (1289-1308)
  • Henri VII (1308-1324)

division du comté

  • Henri XXXI (1473-1526)
  • Günther XL (1526-1552)
  • Günther XLI (1552-1583)
    • Johann Günther Ier de Schwarzbourg-Sondershausen (1583-1586)
    • Albert VII (1583-1605)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Günther (1499-1552). D'après la page allemande, la séparation n'intervient pas dès 1552, mais seulement en 1584.

Lien externe[modifier | modifier le code]