Rembert Weakland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Weakland.

Rembert Weakland, osb, (1927-) est un bénédictin et un archevêque catholique. Il fut archevêque de Milwaukee de 1977 à 2002.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Patton en Pennsylvanie, il fit profession dans l'Ordre de Saint-Benoît à l'abbaye Saint-Vincent de Latrobe (Pennsylvanie), le 23 septembre 1946 et fut ordonné prêtre le 24 juin 1951. Il devint père-abbé de Saint-Vincent en 1963. Il fut élu abbé-primat de la confédération bénédictine le 29 septembre 1967 à Rome, charge dont il démissionna pour devenir archevêque de Milwaukee dix ans plus tard.

Musicien et liturgiste talentueux, il est un spécialiste reconnu de chant grégorien. Le 20 septembre 1977, Paul VI le nomma à la tête de l'archi-diocèse de Milwaukee. Il fut consacré évêque le 8 novembre suivant par Mgr Jean Jadot dans la cathédrale Saint-Jean-l'Évangéliste.

Il soutint des thèses théologiques libérales tout au long de son épiscopat et dut démissionner en 2002 à cause d'une accusation provenant d'un ancien séminariste. Un de ses derniers gestes en tant que prélat fut de rénover la cathédrale diocésaine, ce qui fut controversé, car n'étant pas conforme aux vœux du Saint-Siège.

Il a pris sa retraite en mai 2002, à l'âge de 75 ans. Son départ fut cependant assombri par un scandale dû au fait qu'il aurait pris 450 000 dollars en provenance des fonds diocésains pour payer un ancien séminariste qui le faisait chanter[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. NationalReview