Relations entre le Japon et les Pays-Bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Relations entre le Japon et les Pays-Bas
Drapeau des Pays-Bas
Drapeau du Japon
Pays-Bas et Japon
     Pays-Bas      Japon
Rencontres sportives
Football Rencontres

Les Relations entre le Japon et les Pays-Bas commencent en 1609, quand les premières liaisons commerciales furent établies.

Histoire[modifier | modifier le code]

Japonais curieux regardant les Hollandais de Dejima.

Quand des relations commerciales formelles ont été établies en 1609, les Néerlandais se sont vu accordé des droits marchands étendus et ont installé un comptoir commercial de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales à Hirado. Quand eut lieu la rébellion de Shimabara en 1637, dans laquelle des Japonais chrétiens se sont révoltés contre le shogunat Tokugawa, elle fut écrasée avec l'aide des Néerlandais. En conséquence, toutes les nations chrétiennes qui avaient aidé les rebelles furent expulsées, laissant les Néerlandais seuls associés commerciaux occidentaux. Parmi les nations expulsées se trouvait le Portugal qui avait un comptoir commercial dans le port de Nagasaki sur une île artificielle appelée Dejima. Dans une volonté du shogunat d'éloigner le commerce des Hollandais du clan de Hirado, le comptoir commercial hollandais fut déplacé à Dejima.

Rangaku[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rangaku.

Le Rangaku, littéralement «  Etudes hollandaises», était un recueil de connaissances de la science occidentale développée par les japonais de par leurs contacts avec l'avant-poste hollandais de Dejima. Ainsi, le Japon pouvait se renseigner sur la révolution scientifique et technologique se produisant aux Pays-Bas et en Europe à ce moment-là, permettant une modernisation radicale et rapide après l'ouverture du pays au commerce extérieur en 1854.

Coopération militaire[modifier | modifier le code]

Après l'ouverture forcée du Japon par le Commodore Perry en 1854, il fut décidé de moderniser la flotte japonaise. Pour ce faire, priorité était aux puissant navires de guerre modernes à vapeur. Le premier fut le ZM SS Soembing, un cadeau du Roi Guillaume III des Pays-Bas, qui fut rebaptisé le Kankō Maru. Pour former les marins japonais dans l'utilisation de ces nouveaux bateaux, le Centre d'entraînement naval de Nagasaki fut fondé juste à l'entrée de Dejima, pour maximiser l'interaction avec le savoir-faire naval hollandais. Parmi les étudiants du centre se trouvait Takeaki Enomoto, un des fondateurs de la Marine Impériale Japonaise.

Seconde Guerre Mondiale[modifier | modifier le code]

Relations d'après-guerre[modifier | modifier le code]

Les relations entre le Japon et les Pays-Bas après 1945 étaient un rapport triangulaire. L'invasion et l'occupation des Indes orientales néerlandaises pendant la deuxième guerre mondiale, provoquèrent la destruction de l'état colonial en Indonésie, étant donné que les Japonais s'étaient efforcé d'enlever toutes traces du colon européen, affaiblissant l'emprise des Pays-Bas sur le territoire après la guerre. Sous pression des États-Unis, les Pays-Bas reconnurent l'indépendance de l'Indonésie en 1949 (voir République des États-Unis d'Indonésie).

Le 24 août 2009, les Pays-Bas ont frappé une série de pièce de 5 € commémoratives de 400 ans de relations avec le Japon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]