Rangueil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la station de métro de Toulouse, voir Rangueil (métro toulousain).
L'Hôpital de Rangueil sur les coteaux de Pech-David a été inauguré en 1975.

Rangueil est un quartier résidentiel de la ville de Toulouse en Haute-Garonne où l'on trouve entre autres des facultés ainsi qu'un pôle scientifique important :

On peut donc voir que ce quartier est marqué par la médecine (hôpital et facultés de médecine, de pharmacie...), l'aéronautique (Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace, services de l'Aviation civile et son école nationale) et la recherche spatiale (CNES).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le quartier tient son nom du château de Rangueil, construit au début du XVIIIe siècle par Louis-François de Rangueil, capitoul de Toulouse. Le château, détruit au début des années 1980, se trouvait dans le triangle que forment aujourd'hui l'avenue de Rangueil, la rue des Cormiers et le périphérique toulousain. Il possédait un grand parc dont subsiste une partie de l'allée, qui rejoignait la route de Narbonne là où se trouve actuellement le commissariat Sud de Toulouse.

Saisi à la révolution française, le château passa par la suite aux mains des religieuses du Sacré-Cœur. À partir des années 1920 y fut ouverte une école privée pour jeunes filles. Une partie du parc est aujourd'hui occupée par l'école privée La Prairie. Le parc du Sacré-Cœur, dont subsiste une partie sous forme de jardin public occupant la couverture du périphérique, a progressivement été remplacé par des résidences, les dernières constructions datant des années 2000. Les exploitations agricoles situées de l'autre côté de l'avenue de Rangueil ont elles été remplacées par la résidence Rangueil, l'Université Paul Sabatier et l'INSA à partir des années 1960.

Panorama de Toulouse depuis les hauteurs de Rangueil.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :