Ramnulf Ier de Poitiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ramnulf Ier, Rainulf Ier ou Renoul Ier de Poitiers († )[1], est comte de Poitiers, duc d'Aquitaine de 854 à 866 et abbé de Saint-Hilaire de 841 à 866.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Gérard, comte d'Auvergne, fidèle partisan de l'empereur Louis le Pieux, puis du roi Charles le Chauve, qui est mort en 841 lors de la bataille de Fontenoy-en-Puisaye qui opposa les forces de Louis le Germanique et de Charles le Chauve d'une part à celle de leur frère aîné Lothaire Ier et de leur neveu Pépin II d'Aquitaine[2],[3],[4].

Selon le chroniqueur Adémar de Chabannes, il est nommé comte de Poitiers en 840, après que Louis le Pieux eut déposé le comte Émenon, coupable d'avoir soutenu la révolte de Pépin II d'Aquitaine[1]. Cette affirmation pose cependant un problème chronologique, car Ramnulf est alors âgé d'au plus quinze ans, ce qui est plutôt jeune pour organiser la défense d'un comté particulièrement exposé aux Vikings[5]. Si Louis le Pieux avait voulu favoriser la famille de Ramnulf, il aurait pu confier le comté à son père Gérard d'Auvergne ou à son oncle Guillaume, alors encore vivants. La date de 854, qui correspond à la mort d’Ebroïn, évêque de Poitiers, semble plus plausible. C'est en tout cas la date effective de l'entrée en fonction de Ramnulf comme comte de Poitiers[6].

En 864, il surprend une troupe de Normands qui ravage son comté, et fait prisonnier Pépin II d'Aquitaine, qui s’était allié à eux. Il le livre à Charles le Chauve, qui le fait tonsurer et cloîtrer à Senlis[7]. En concertation avec Robert le Fort, il combat les Vikings qui pillent la vallée de la Loire et particulièrement leur chef Hasting. Ils parviennent à le surprendre à proximité de Châteauneuf-sur-Sarthe, alors qu'il vient de piller Le Mans. Les Vikings se réfugient dans l'église de Brissarthe qui est assiégée par les Francs. Les Vikings effectuent une sortie le , au cours de laquelle Robert le Fort est tué et Ramnulf grièvement blessé d'une flèche viking[8]. Il meurt de ses blessures peu après, en octobre 866[1].


Précédé par Ramnulf Ier Suivi par
Ébroïn
évêque de Poitiers 
comte de Poitiers
854-866
Bernard III de Gothie
Begon
843 
duc d'Aquitaine
854-866
Ramnulf II
888-890 

Famille[modifier | modifier le code]

Les certitudes[modifier | modifier le code]

  • Selon Adémar de Chabannes, Ramnulf est fils de Gérard, comte d'Auvergne, et neveu de Guillaume[9].
  • La Vita Hludovici Pii indique que Gérard d'Auvergne est un gendre (gener) de Pépin Ier d'Aquitaine[10].
  • Le moine et chroniqueur Abbon de Fleury, dans De Bellis Parisiacæ urbis et Odonis comitis, indique qu'Ebles, abbé de Saint-Denis, fils de Ramnulf Ier, est le nepos de l'abbé Gauzlin, identifié à un fils homonyme du comte Rorgon Ier du Maine. Le prénom du comte Gauzbert, autre fils de Ramnulf Ier, renforce cette parenté avec les comtes du Maine.
  • Adémar de Chabannes racontent qu'au début des années 850s, Ramnulf, comte de Poitiers, et Raino, comte d'Herbauges, son consanguineus combattent les Vikings qui avaient attaqué Briliaco villa[11]. Raino, ou Ragenold est par ailleurs connu comme étant un Rorgonide : c'est en effet à ce dernier que le roi confie la tutelle des enfants de Gauzfrid du Maine, mort en 878.
  • Enfin, Adémar de Chabannes précise que le comte Géraud d'Aurillac, à qui a été confié la tutelle d'Ebles Manzer, fils de Ramnulf II, décide de le confier à Guillaume le Pieux, un cousin de Ramnulf II[12].

L'hypothèse classique[modifier | modifier le code]

À partir de ces informations, Léon Levillain a dressé le tableau généalogique suivant[13], qui est encore admis par les historiens[14],[3] :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pépin Ier
roi d'Aquitaine
x822 Ringarde
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rotrude
(† 810)
 
Rorgon Ier
(† 840)
comte du Maine
 
Bilichilde
 
 
 
 
Ne
(v. 823 † )
 
 
 
Gérard
cte d'Auvergne
(† 841)
 
Guillaume
cte d'Auvergne
(† 846)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gauzlin
(† 886)
évêque de Paris
 
Bernard le Poitevin
comte de Poitiers
(† 844)
 
 
 

Bilichilde
 
 
 
 
Ramnulf Ier
comte de Poitiers
(v.838 † 866)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bernard de Gothie
(† 879)
comte de Poitiers
neveu de Gauzlin
 
Émenon
 
Ramnulf II
(† )
comte de Poitiers
 
Gauzbert
(† 892)
 
Ebles
(† )
abbé de Saint-Denis
neveu de Gauzlin
 
 

Otto-Gerhart Oexle a légèrement corrigé cette généalogie en rappelant qu'aucun texte ne nomme la mère de Ramnulf II, pas plus qu'il y en a pour affirmer que Bilichilde se soit remariée après son veuvage d'avec Bernard le Poitevin. L'épouse de Ramnulf Ier pourrait aussi bien être une sœur de Bilichilde[15], peut-être du nom d'Adaltrude[16].

L'hypothèse de Settipani[modifier | modifier le code]

Christian Settipani a fait remarquer que cette construction pose plusieurs problèmes :

  • la date de naissance de Ramnulf Ier : si par sa mère il est petit-fils de Pépin Ier d'Aquitaine et de Raingarde, il peut difficilement être né avant 838, date où sa mère aurait au plus quinze ans. Cette date de naissance rend improbable la nomination de Ramnulf comme comte de Poitiers en 839 (selon Adémar de Chabannes) ou même en 854 : on ne nomme pas un noble de seize ans à la tête d'un comté particulièrement exposé aux incursions vikings. Certains historiens ont considéré que gener était à prendre au sens de « beau-frère », mais le contexte milite plus en faveur du sens de « gendre ». La conclusion de Christian Settipani est de dire que Ramnulf Ier est issu d'un premier mariage de Gérard d'Auvergne[17].
  • le mariage entre Ramnulf Ier et une fille du comte Rorgon Ier du Maine induit entre Ramnulf et Raino/Ragenold un lien de cousinage par alliance qui ne correspond pas aux différents sens de consanguineus. La conclusion de Christian Settipani est que c'est Ramnulf le cousin des comtes du Maine et non son épouse. Il propose de voir en la mère de Ramnulf une femme issue des comtes du Maine. Le mot latin nepos signifie « neveu », mais peut aussi prendre le sens de « petit-fils » ou de « petit-neveu ». Selon ce dernier sens, les autres étant exclus, la mère de Ramnulf serait fille de Rorgon Ier et de Rothrude, plutôt que de Bilichilde, pour des raisons chronologiques[18]. Il propose de la nommer Adaltrude[16].
  • Enfin la reconstruction ne tient pas compte du lien de cousinage entre Ramnulf II et Guillaume le Pieux. La proposition de Christien Settipani est de voir en la mère de Ramnulf II une tante de Guillaume le Pieux. Il suppose une tante paternelle pour expliquer la transmission du prénom de Guillaume, bien que ce prénom existe déjà dans la famille en la personne du frère de Gérard d'Auvergne[19].

Ces hypothèses donnent le tableau suivant :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Charlemagne
(† 814)
empereur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Louis le Pieux
(† 840)
empereur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gauzlin Ier
 
Adaltrude
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume de Gellone
(† 813)
comte de Toulouse
 
 
 
 
 
Pépin Ier
(† 838)
roi d'Aquitaine
 
 
Rotrude
(† 810)
 
 
 
Rorgon Ier
(† 840)
comte du Maine
 
 
 
Bilichilde
 
Hervé
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bernard
(† 844)
marquis Septimanie
 
Guillaume
cte d'Auvergne
(† 846)
 
Ne
(v. 823 † )
 
Gérard
cte d'Auvergne
(† 841)
 
 
(Adaltrude)
 
Gauzlin
(† 886)
évêque de Paris
 
Bilichilde
x Bernard le Poitevin
comte de Poitiers
 
 
Raino Ier
(† 844)
cte d'Herbauges
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bernard Plantevelue
(† 886)
marquis de Gothie
 
Guillaume
(† 850)
 
Ne
 
 
 
 
 
Ramnulf Ier
comte de Poitiers
(v.825 † 866)
consaguineus de Raino II
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Raino II
(† 885)
cte d'Herbauges
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume le Pieux
(† 918)
duc Aquitaine
 
 
 
 
 
Gauzbert
(† 892)
 
Ramnulf II
(† )
comte de Poitiers
consaguineus
Guil.le Pieux
 
Ebles
(† )
abbé de Saint-Denis
nepos Gauzlin
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ebles Manzer
(† 934)
comte de Poitiers
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume III
(† 963)
comte de Poitiers
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Foundarion for Medieval Genealogy
  2. Le Jan 1995, p. 300.
  3. a et b Dillange 1995, p. 294.
  4. Settipani 2000, p. 97.
  5. Settipani 1993, p. 279-281.
  6. Dillange 1995, p. 47.
  7. Dillange 1995, p. 49-50.
  8. Dillange 1995, p. 50-51.
  9. « Ramnulfum filium Girardi comitis Arvernis, nepotem Willelmi fratris Girardi », Adémar de Chabannes, III, 21 (FMG).
  10. « Gerardus…comes et gener quondam Pippini necnon Ratherius similiter comes Pippini gener », Vita Hludovici Imperatoris 61, MGH SS II, p. 645 (FMG).
  11. Adémar de Chabannes III, 18 (FMG).
  12. « Qui Ramnulfus consanguineus erat Willelmi, noblissimi comitis Arvernis », Adémar de Chabannes, III, 21 (Settipani 2000, p. 99).
  13. Léon Levillain, « L'abbé Ebles, chancelier du roi Eudes », La correspondance historiaue et archéologique,‎ 1902, p. 364-5.
  14. Pierre Riché, Les Carolingiens, une famille qui fit l'Europe, Paris, Hachette, coll. « Pluriel »,‎ 1983 (réimpr. 1997), 490 p. (ISBN 2-01-278851-3), p. 380, tab.XXXIV.
  15. Otto-Gerhart Oexle, « Bishof Ebroin von Poitiers und seine Verwandten », Frühmittelalterliche Studien,‎ 1969, p. 184.
  16. a et b Il y a dans plusieurs documents relatifs aux Ramnulfiens (le Liber Memorialis de Reichenau, la charte de donation du comte Gailo en faveur de Noirmoutier) une femme du nom d'Adaltrude qui semble avoir une position importante parmi les Ramnulfiens. Adaltrude est un prénom rorgonide portée par la mère de Rorgon Ier (Settipani 2000, p. 87-89).
  17. Settipani 1993, p. 278-181.
  18. Settipani 2000, p. 98-100.
  19. Settipani 2000, p. 99-100 et 105.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]