Bernard de Septimanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernard.

Bernard de Septimanie[1], né vers 795, mort en 844 à Toulouse, est un aristocrate de l'époque carolingienne, qui a joué un rôle important d'une part en Aquitaine et dans la Marche d'Espagne, mais aussi à la cour impériale de Louis le Pieux, puis dans les conflits de la période 830-843, finissant exécuté sur l'ordre de Charles le Chauve.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils du comte de Toulouse et duc d'Aquitaine Guillaume de Gellone (mort en 812) et de sa première épouse Cunégonde.

Il a occupé les fonctions suivantes : comte de Toulouse et d'Autun, marquis de Septimanie et comte de Barcelone (de 826 à 831/832).

Possessions de Bernard de Septimanie

Bernard est investi du marquisat de Septimanie en 820[2] par l'empereur. À la cour, il bénéficie de la présence de Benoît d'Aniane (mort en 821), un grand ami de son père.

En 824, il épouse une aristocrate austrasienne, Dhuoda ; la cérémonie a lieu à Aix-la-Chapelle.

En 826, il dirige la défense de Barcelone attaquée par l'émir de Cordoue. Louis le Pieux lui envoie des renforts sous le commandement de Hugues de Tours et de Matfrid d'Orléans, mais ceux-ci manquent à leur mission et sont destitués par l'empereur. Cet épisode permet à Bernard, revenu à Aix, de devenir un des principaux personnages de la cour.

En 829, lors de l'assemblée de Worms, en même temps qu'il possessionne son fils Charles, Louis nomme Bernard chambellan[3] et le charge de l'éducation du prince. À noter qu'à cette époque, Bernard ne vit pas avec Dhuoda, qu'il a laissée dans le sud, à Uzès, où elle écrit le livre qui l'a rendue quelque peu célèbre.

Bernard devient alors la cible des attaques des adversaires de Judith, rassemblés autour de Lothaire, en particulier de Wala, relégué à l'abbaye de Corbie. Wala organise une campagne de dénigrement contre Judith et Bernard, accusés d'adultère et d'autres forfaits.

La révolte des fils de Louis en 830 oblige Bernard à se retirer à Barcelone.

Louis le dépouille de son duché en 832, mais le lui rend en 834, parce qu'il l'a soutenu contre ses fils révoltés, ainsi que sa charge de camérier[réf. nécessaire].

Sous le règne de Charles le Chauve, ayant soutenu la rébellion de Pépin II d'Aquitaine, il est condamné à mort et exécuté à Toulouse[4]. Le comté d'Autun est transféré à Robert le Fort[5].

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le 24 juin 824, à Aix-la-Chapelle, Bernard de Septimanie épouse Dhuoda (vers 800-843).

De ce mariage naitront deux fils et une fille :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie de Bernard de Septimanie sur le site FMG
  2. Date sous réserve. La mention antérieur "de ce duché" n'était pas claire, puisque Bernard n'a manifestement jamais eu de titre ducal.
  3. Pierre Riché
  4. Michel Rouche, Histoire du Moyen Âge, Éditions Complexe,‎ 2005 (lire en ligne), p. 183
  5. Annales de saint Bertin, citées par Jacques-Gabriel Bulliot, Histoire de l'Abbaye de Saint-Martin d'Autun, Autun, 1849, 2vol, in 8°, chap IX, p.  131-132/449
  6. Michel Rouche, op. cit., p. 183