Ragenold de Neustrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ragenold ou Raino, tué en 885, fut comte d'Herbauges de 852 à 885, et comte du Maine et marquis de Neustrie de 878 à 885. Sa filiation n'est pas connue, mais il pourrait être fils du comte Renaud d'Herbauges.

En 852, il bat les Normands à la bataille de Brillac avec le comte de Poitiers[1].

Lorsque Charles le Chauve crée en 861 les marches de Neustrie et en confie une à Adalard, il s'allie avec ses parents rorgonides au roi Salomon de Bretagne, et se révolte. Ils ne firent leur soumission qu'en 865, quand le roi retire la marche de Neustrie à Adalard pour la confier au Rorgonide Gauzfrid du Maine. En 878, à la mort de Gauzfrid, ce fut à Ragenold que le roi confia cette marche de Neustrie, ainsi que le comté du Maine, les fils de Gauzfrid étant trop jeune pour succéder à leur père.

Le 25 juillet 885, les Normands pillèrent la ville de Rouen. Ragenold se porta au secours de la ville, surprit les Normands occupés à piller, mais fut tué au cours de l'engagement.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Favreau, in Jean Combes (dir.), Histoire du Poitou et des Pays charentais : Deux-Sèvres, Vienne, Charente, Charente-Maritime, Clermont-Ferrand, éditions Gérard Tisserand,‎ 2001, 334 p. (ISBN 2-84494-084-6, lire en ligne), p 132. Les chroniqueurs ne sont pas d'accord sur l'issue de la bataille car selon la Chronique de Saint-Maixent p.59 « Renoul aussi comte de Poitiers et Rainon, comte d'Herbauges, son parent, qui luttèrent contre les Normands dans la villa de Brillac s'enfuirent. »