Réseau urbain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Réseau.

Derrière l'expression réseau urbain on trouve deux concepts principaux.

Définition courante[modifier | modifier le code]

Réseau(x) électrique(s) dans une rue au Japon. S'entremêlent la distribution du courant, la téléphonie, et le câble (télévision).

Dans le langage courant, l'expression réseau urbain désigne les infrastructures de voiries, de transport, de canalisations et câblage, etc. propres à une agglomération.

Définition géographique[modifier | modifier le code]

Une notion propre aux géographes est liée par contre aux concepts de

Un réseau urbain se caractérise d'abord par le "semis urbain", c'est-à-dire la répartition des villes dans l'espace et, les relations entre elles et l'influence exercée par les villes sur les territoires.

On distingue plusieurs types de réseaux urbains :

  • le réseau polarisé intégral (ou unipolaire) : Une ville principale domine toutes les autres et concentre toutes les fonctions importantes. Les relations se font principalement entre la ville principale et les villes secondaires. les liaisons transversales sont rares. Exemple : Le réseau urbain français est polarisé intégral autour de Paris.
  • le réseau bipolaire : 2 villes principales organisent l'espace. Entre les deux pôles il existe des relations de concurrence et de complémentarité. Les échanges se font principalement sur l'axe reliant ces 2 villes. Exemple : le réseau urbain espagnol avec Madrid et Barcelone ou celui de la Région Centre avec Orléans et Tours.
  • le réseau multipolaire : plusieurs villes d'importance équivalente se partagent les fonctions dans une région. Il arrive qu'une des villes soit plus importante que les autres mais sans étouffer ses voisines. Exemple : la Bretagne.
  • le réseau linéaire : plusieurs villes d'importances variables se trouvent le long d'un axe. ce système se caractérise par la faiblesse des relations entre les différents pôles. Exemple : La Côte d'Azur en France.

NB : en changeant d'échelle, on change de type de réseau. Exemple chacun des pôles d'un réseau bipolaire organise un petit réseau unipolaire autour d'elle.