Principe de médiocrité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le principe de médiocrité est un principe cosmologique et philosophique, selon lequel la situation de la Terre et de ses habitants est « médiocre » (au sens de moyen, dans la moyenne, sans sens péjoratif) dans l'Univers. Le caractère « quelconque » de sa position est cependant relativisé par la notion de zone habitable.

Selon le principe de médiocrité, le Soleil serait une étoile banale (en réalité, il est de petite taille, très inférieure à la moyenne des autres étoiles), située en un lieu quelconque de la Voie lactée (galaxie comprenant le système solaire), laquelle serait également quelconque par rapport aux milliards de galaxies recensées.

Par extension, le principe de médiocrité, en tant qu’heuristique, cherche à s'appliquer à la question de l'apparition de la vie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une démarche intellectuelle contraire, celle du principe anthropique, qui propose au contraire de postuler que tous ces paramètres sont ce qu'ils sont parce que sans cela, l'existence d'observateurs (de vie intelligente) serait impossible.