Réionisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Place de l'âge de réionisation dans la chronologie de l'univers, de 400 millions à 1 milliard d'années après le Big Bang

En cosmologie, la réionisation représente l’époque où un grand nombre d’atomes existant dans l’Univers ont été ionisés par le rayonnement intense de la probable toute première génération d’étoiles à avoir illuminé l’Univers, les étoiles de population III. Ces étoiles, non observées aujourd’hui, sont considérées comme ayant été très massives, et de ce fait, eurent une durée de vie relativement courte. Leur masse importante leur a permis de rayonner à une température suffisamment élevée pour ioniser le milieu interstellaire environnant.

L’époque de la réionisation est encore aujourd’hui sujette à débats. Une observation appelée effet Gunn-Peterson prouve que l’Univers était presque complètement réionisé à l’époque correspondant à un décalage vers le rouge de 4.[réf. nécessaire] Les données récentes du satellite artificiel WMAP ont permis en 2003 de mettre des premières limites sérieuses sur l’époque de la réionisation, estimée alors comme s'étant produite à un décalage vers le rouge de 17, voire 22[1]. En 2006, les nouvelles données de ce satellite ont remonté cette époque à un décalage vers le rouge de l’ordre de 10 à 12[2].

L'existence d'une telle phase semble confirmée par l'observation directe en 2011 de galaxies lointaines par le Very Large Telescope. Des galaxies primordiales observées lorsque l'âge de l'univers était de moins de 780 millions à 1 milliard d'année[3] aurait une émission plus faible dans l'ultra-violet que les galaxies observées plus tard[4]. Cela peut s'interpréter par une phase de réionisation, 780 millions à 1 milliard d'année après le Big Bang, qui aurait rendu l'Univers transparent aux radiations ultra-violettes.


Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) David N. Spergel et al., First Year Wilkinson Microwave Anisotropy Probe (WMAP) Observations: Determination of Cosmological Parameters, Astrophysical Journal Supplement Series, 148, 175-194 (2003), astro-ph/0302209 Voir en ligne.
  2. (en) David N. Spergel et al., Wilkinson Microwave Anisotropy Probe (WMAP) Three Year Results: Implications for Cosmology, Astrophysical Journal Supplement Series, 170, 377-408 (2006), astro-ph/0603449 Voir en ligne.
  3. En raison de la valeur finie de la vitesse de la lumière, observer un objet lointain permet de le voir tel qu'il était dans le passé.
  4. http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=9660