Pot-pourri (botanique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pot-pourri.
Un pot-pourri

Un pot-pourri est un mélange de plantes et de fleurs séchées choisies pour leurs parfums et arômes.

Historique[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge on séchait des plantes et des fleurs pour parfumer l'air puis s'est institué la création des pots-pourris dans des coupes d'argent ou de porcelaine au XVIIIe siècle, en France qui s'est ensuite tout particulièrement développée en Angleterre[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot a été repris de l'espagnol par les militaires français lors de l'occupation napoléonienne de Burgos (1808-1813) à partir du "olla podrida" (olla=pot, podrida=pourri), plat constitué d'une grande variété d'ingrédients et spécialité typique de la ville de Burgos en Espagne. Par la suite, de nombreuses langues ont plus ou moins directement réutilisé l'écriture française pour traduire ce mot (comme (en) en anglais ou (es) en espagnol).

En anglais, "pot-pourri" est souvent utilisé pour désigner n'importe quelle collection d'objets divers.

Fabrication[modifier | modifier le code]

Pot-pourri de fleurs séchées[modifier | modifier le code]

Il est constitué de pétales, de feuilles séchées et d'épices et placées dans un pot après avoir ajouté un fixateur. Ce mélange est laissé à mûrir dans le pot bien fermé environ un mois.

Ce type de pot-pourri est généralement utilisé dans une coupelle ou un autre récipient ouvert.

Pot-pourri de fleurs fraiches[modifier | modifier le code]

Les feuilles et les fleurs sont disposées en couches séparées par des couches de sel. L'ensemble se transforme en 15 à 21 jours en une pâte sèche odorante à laquelle on peut ajouter des zestes ou des fixateurs et qui reste encore à macérer en récipient fermé plusieurs mois

Choix des ingrédients[modifier | modifier le code]

Pot-pourri de fleurs séchées

Les fleurs choisies pour leur parfum sont le chèvrefeuille, la giroflée odorante, la rose, le seringa, la violette. À l'air libre ou dans un récipient transparent, le pot-pourri est autant un choix d'odeurs qu'un choix de couleurs, un plaisir pour l'œil et pour ajouter un touche colorée, on mettra des soucis, du mimosa, de l'œillet d'Inde, du pied d'alouette, de l'immortelle.

Des feuilles odorantes peuvent entrer dans la composition comme le laurier sauce, la menthe, le romarin, le géranium et beaucoup d'autres. Toutes les épices peuvent être utilisées, la cannelle, la badiane et les clous de girofle étant les plus usuelles.

La poudre d'iris et l'essence de benjoin sont les fixateurs traditionnels. Le pot-pourri peut être ravivé en ajoutant quelques gouttes d'éthanol ou d'essence parfumée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Elisabeth de Feydeau, « Les parfums, histoire, anthologie, dictionnaire », magazine Idées sur RFI, 1er janvier 2012