Piyyout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un piyyout (plur. piyyoutim, en hébreu פיוט API : /pijút/ et [pijutím]) est un poème liturgique juif généralement destiné à être chanté ou récité pendant l'office. Il existe des piyyoutim depuis l'époque du temple de Jérusalem. La plupart sont en hébreu ou en araméen et utilisent une structure poétique tel un acrostiche suivant l'ordre de l'alphabet hébreu ou épelant le nom de l'auteur du piyyout.

Beaucoup de piyyoutim sont familiers à ceux qui se rendent régulièrement à l'office synagogal. Par exemple l'un des plus est sans doute Adon Olam parfois attribué à Salomon ibn Gabirol rabbin et poète andalou du XIe siècle. Sa forme poétique consiste simplement en des tétramètres iambiques rimés et sa grande popularité fait qu'il est chanté à la fin de nombreux offices, après la récitation nocturne du Chema Israël et lors de la pose des tefilins le matin. Un autre piyyout très connu est le Yigdal (« Que Dieu soit sanctifié ») basé sur les treize principes de foi de Maïmonide.

L'auteur d'un piyyout est appelé un paytan (pluriel paytanim).


Piyyoutim connus[modifier | modifier le code]

Ci-dessous une présentation de certains des piyyoutim les plus connus et appréciés

Nom Hebreu Schéma poétique Récité lors de
Adir Hou אַדִּיר הוּא Acrostiche alphabétique Pessa'h
Adon Olam אֲדוֹן עוֹלָם Tétramètre iambique Journalier
An'im Z'mirot Double acrostiche alphabétique Chabbat et fêtes juives
Akdamout Double acrostiche alphabétique puis épelle « Meir fils de Rabbi Yitzhak, puisse-t-il grandir dans la Torah et dans les bonnes actions. Amen, et puisse-t-il être fort et avoir du courage ». L'auteur était Rabbi Meir bar Yitzchak "Shatz" Chavouot
Baroukh El Elyon L'acrostiche épelle "Barouh Khazak", ou « Béni soit-il, avec force » Shabbat
Berah Dodi לכה דודי Chaque strophe commence par le mot "Berah" Pessa'h
D'ror Yikra L'acrostiche épelle "Dunash," du nom de l'auteur Dounash ben Labrat. Shabbat
Ein Keloheinou אין כאלהינו Les premières lettre des 3 premières strophes épellent "Amen" Chabbat et fêtes juives
El Adon Acrostiche alphabétique Chabbat et fêtes juives
El Nora Alila Refrain: "À l'heure de Ne'ilah" Ne'ilah (fin de Yom Kippur)
Alei Tziyon Tétramètre iambique, acrostiche alphabétique, chaque strophe commence par le mot alei, chaque ligne finit par le suffixe -eiha (signifiant sa et se référant à Jérusalem. Tisha Beav
Geshem Acrostiche alphabétique; chaque strophe finit par une ligne alternante standard Sh'mini Atseret
Hakafot Acrostiche alphabétique Sim'hat Torah
Hayom T'am'tzenu Acrostiche alphabétique, chaque ligne finit par "Amen" Roch Hachana et Yom Kippour
Hoshanot Acrostiche alphabétique Soukkot
Ki Hinne Ka-Homer Refrain: "Rappelle-toi de l'alliance et ne te tourne pas vers des inclinaisons mauvaises" Yom Kippour
Ki Lo Na'e Acrostiche alphabétique Pessa'h
Lekha Dodi לְכָה דּוֹדִי L'acrostiche épelle le nom de l'auteur Shlomo Halevi Alkabetz. Chabbat soir
Mah Y'didout L'acrostiche épelle Menouha ("repos"); refrain Shabbat
Ma'oz Tzour מעוז צור L'acrostiche épelle le nom de l'auteur, "Mordechai" Hanoukkah
M'nuha V'Simha L'acrostiche épelle le nom de l'auteur, "Moshe" Chabbat
Mipi El Acrostiche alphabétique Chabbat et Sim'hat Torah
Shoshanat Ya'akov Acrostiche alphabétique Pourim
Tal Acrostiche alphabétique inversé; chaque strophe finit par "Tal" Pessa'h
Tzour Mishelo La première strophe est le refrain Shabbat
Yah Ribon L'acrostiche épelle "Yisrael" Chabbat
Yedid Nefesh ידיד נפש L'acrostiche épelle le Tétragramme Chabbat
Yom Shabbaton L'acrostiche épelle "Yehoudah" Chabbat
Yom Ze L'Yisra'el L'acrostiche épelle "Yitzhak" Chabbat
Yom Ze Mekhoubad L'acrostiche épelle "Yisrael" Chabbat
Yigdal יִגְדַּל Metre Journalier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]