Liste des prières et bénédictions juives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le judaïsme comporte une liturgie riche en prières et bénédictions, récitées lors de circonstances quotidiennes ou particulières.

Ci-dessous une liste de ces formules, qui commencent généralement par:

ברוך אתה ה' א‑לוהינו מלך העולם...‏


(Baroukh ata Adonaï Elohenou melekh ha‑olam..., « Béni es-Tu, Seigneur notre Dieu, Roi de l'univers... »)


Offices de prière[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Offices dans le judaïsme.

Une tradition juive consignée dans le Talmud[1] prescrit à chacun la récitation de 100 bénédictions par jour. La plupart d'entre elles le sont lors des offices de prière quotidiens, au nombre de trois lors des jours de semaine ordinaires, c'est-à-dire ne coïncidant pas avec une fête juive, de quatre lors de ces fêtes et du Chabbat, et de cinq à Yom Kippour :

  • Sha'harit, l'office du matin
  • Min'ha, l'office de l'après-midi
  • Ma'ariv ou Arvit, l'office du soir
  • Moussaf, l'office supplémentaire du chabbat et des jours de fêtes instituées dans la Bible hébraïque, réalisé à la suite de Sha'harit
  • Ne'ila, l'office spécifique de Yom Kippour, lu à la suite de Min'ha.

Cependant, de nombreuses bénédictions et prières se font indépendamment des offices, et sont listées ci-dessous.

Prières et bénédictions développées dans leurs propres articles[modifier | modifier le code]

'Amida עמידה La prière « debout, » également appelée la Chemona Essrè (les Dix-Huit [bénédictions]), est l'une des deux prières centrales de la liturgie juive. Elle est lue lors de chaque office de prière.
Shema Israël שמע ישראל L'autre prière centrale, qui proclame la foi dans le Dieu Un. Composée de trois passages bibliques, elle est invariablement proclamée deux fois par jour, matin et soir.
Kaddish קדיש Une prière araméenne, focalisée sur la magnification et la sanctification du Nom de Dieu. Bien que fréquemment considéré comme une prière de deuil, le Kaddish existe en plusieurs versions, et le Kaddish des endeuillés lui-même ne mentionne en aucune façon la mort, étant simplement réservé en priorité aux endeuillés parmi les fidèles, et revenant à l'officiant s'il n'y en a pas.
Alenou עלינו L'Alenou rend hommage à Dieu pour avoir permis au peuple juif de Le servir, et exprime l'espoir que le monde entier reconnaîtra Dieu et abandonnera l'idolâtrie.
Birkat Cohanim ברכת כהנים La « bénédiction sacerdotale, » récitée par les cohanim, tous les jours en terre d'Israël, lors des jours de fête en dehors.
Ein Keloheinou אין כאלהינו Une prière lyrique récitée à la fin des offices du Sabbath et des fêtes, rendant hommage à l'unicité divine.
Hallel הלל Un ensemble de psaumes, Psaumes 113–118, récitées comme prière de louange ou de reconnaissance lors de certaines fêtes et à la néoménie. Deux formes existent: le Hallel complet et le Hallel partiel.
Kol Nidre כל‑נדרי Une prière synagogale récitée avant le début de l'office du soir de Yom Kippour (יום כיפור), le Jour de l'Expiation. Il s'agit d'une déclaration d'annulation des vœux inconsidérés, afin de libérer les orants de la culpabilité due à des vœux non tenus au cours de l'année précédente (ou, chez les juifs ashkénazes, suivante).
Shehe'hiyanou שהחינו La bénédiction pour des occasions rares (au maximum une fois par an) ou des nouveautés, comme une fête, un nouveau fruit, un nouvel habit, etc.
Birkat Hamazone ברכת המזון L'action de grâce après les repas, où l'on remercie Dieu pour Sa providence de nourriture, et Son soutien en général.
Sheva Berakhot שבע ברכות Bénédictions récitées après le birkat hamazon lors du repas célébrant la semaine de noces d’un couple.
Tefilat haderekh תפלת הדרך La prière du voyage, par lequel un voyageur exprime son souhait d'arriver à destination sans encombre.
Birkat habayit ברכת הבית La bénédiction du foyer, pour un foyer heureux et harmonieux.
Birkat Hahamma ברכת החמה La bénédiction du soleil, prononcée tous les 28 ans, à l'occasion d'un nouveau cycle solaire.
Ma Tovou מה טובו Une prière de révérence, récitée le matin en entrant dans un lieu de prières.

Jours saints et fêtes[modifier | modifier le code]

Bénédictions du Chabbat[modifier | modifier le code]

Shabbat table setting.jpg
Article détaillé : Chabbat.

Le chabbat est un jour chômé hebdomadaire, débutant le vendredi soir, au coucher de soleil, bien que les bougies qu'on allume pour célébrer son entrée ne peuvent l'être au plus tard que 18 minutes avant l'heure prévue pour le coucher du soleil, et s'achevant à la sortie des étoiles le samedi soir, 25 heures plus tard.

Allumage des bougies le vendredi soir[modifier | modifier le code]

L'allumage des bougies est une prescription réservée en priorité aux maîtresses de foyer, n'incombant aux hommes qu'en cas d'absence ou d'incapacité de celle-ci. La femme allume les chandelles, approche ses mains afin de sentir la chaleur des flammes, et se couvre les yeux des mains avant de réciter la bénédiction suivante:

ברוך אתה ה' א‑לוהינו מלך העולם, אשר קדשנו במצותיו וצונו להדליק נר של שבת.‏
Baroukh ata Adonaï, Elohènou, melekh ha‑olam, asher kiddeshanou bèmitzvotav vètzivanou lèhadliq ner shel shabbat,
« Béni es-Tu, Seigneur, notre Dieu, Roi de l'univers, Qui nous as sanctifiés par Ses commandements et nous as prescrits l'allumage des bougies du Chabbat. »

Kiddouch (rituel de « sanctification ») du vendredi soir[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kiddouch.

Le Kiddouch, ayant pour but de marquer la transition entre jours profanes de la semaine et jour saint du chabbat, est récité par le maître du foyer le vendredi soir, au retour de la synagogue, après avoir béni son épouse et ses enfants. Il comprend:

  • une récitation du passage biblique du septième jour de la création (Gen. 2:1-4)
  • une bénédiction sur une coupe de vin:
ברוך אתה ה' א‑לוהינו מלך העולם, בורא פרי הגפן.‏

Baroukh ata Adonaï, Elohènou, melekh ha‑olam, borè peri hagaffen
« Béni es-Tu, Seigneur, notre Dieu, Roi de l'univers, Qui crées le fruit de la vigne. »
  • une bénédiction de sanctification du chabbat, rappelant son lien au peuple d'Israël, à la Création et à la sortie d'Égypte:
    ברוך אתה ה' א‑לוהינו מלך העולם, אשר קדשנו במצותיו,
    ורצה בנו, ושבת קדשו באהבה וברצון הנחילנו,
    זכרון למעשה בראשית, תחילה למקראי קודש, זכר ליציאת מצרים,
    [כי בנו בחרת ואותנו קידשת מכל העמים]
    ושבת קדשך באהבה וברצון הנחלתנו
    ברוך אתה ה', מקדש השבת

    Baroukh ata Adonaï, Elohènou, melekh ha‑olam, asher kideshanou bemitzvotav,
    veratza banou, veshabbat kodsho bèahava oubèratzonn hin'hilanou,
    zikaron lema'asse bereshit, t'hila lèmiqraeï kodesh, zekher li'ytziat Mitzraïm,
    (
    dans les rites ashkénaze et sfard, on ajoute ici: ki banou ba'harta vèotanoukidashta mikol ha'amim,)
    vèshabbat kodshèkha bèahava oubèratzon hin'haltanou,
    baroukh ata adonaï, mekadesh hashabbat


    « Béni es-Tu, Seigneur, notre Dieu, Roi de l'univers, Qui nous a sanctifiés par Ses commandements,
    a trouvé plaisir en nous et, avec amour et faveur, nous a donné Son saint Chabbat en héritage,
    souvenir de l'œuvre de la Création, début des convocations saintes, souvenir de la sortie d'Égypte,
    (dans les rites ashkénaze et sfard, on ajoute ici: « car Tu nous as choisis, et nous as sanctifiés parmi les nations, »)
    et ton Chabbat saint, nous as-Tu donné avec amour et faveur en héritage,
    béni es-Tu, Seigneur, Qui sanctifies le Chabbat. »)
  • une ablution des mains rituelle avant de bénir le pain:
ברוך אתה ה' א‑לוהינו מלך העולם, אשר קדשנו במצותיו וצונו על נטילת ידים.‏

Baroukh ata Adonaï, Elohènou, melekh ha‑olam, asher kideshanou bemitzvotav, vètzivanou 'al netilat yadayim

« Béni es-Tu, Seigneur, notre Dieu, Roi de l'univers, Qui nous a sanctifiés par Ses commandements, et nous as prescrit l'ablution des mains. »
ברוך אתה ה' א‑לוהינו מלך העולם, המוציא לחם מן הארץ.‏

Baroukh ata Adonaï, Elohènou, melekh ha‑olam, hamotzi lèkhem min ha-aretz
« Béni es-Tu, Seigneur, notre Dieu, Roi de l'univers, Qui fais sortir le pain de la terre. »

Kiddouch du samedi matin (Kiddoucha Rabba)[modifier | modifier le code]

Le kiddouch que l'on récite au retour des offices de prière du samedi matin est nettement plus court. Il comporte:

Havdala (rituel de « séparation »)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Havdala.

La Havdala marque au contraire la fin des jours saints, et le retour aux jours profanes. Elle est récitée par le maître du foyer le samedi soir, généralement une heure après le coucher du soleil, lorsque l'on peut théoriquement embrasser d'un regard trois étoiles dans le ciel (ce qui est rendu en pratique rendu très difficile par l'accroissement de la nébulosité, dû à l'activité humaine).

La cérémonie de la Havdala comporte:

  • l'allumage d'une bougie torsadée possédant au moins deux mèches, sur laquelle on ne récite pas de bénédiction
  • une bénédiction sur une coupe de vin:
  • la bénédiction sur les aromates, suivie d'une inspiration de ceux-ci:
  • La bénédiction sur la lumière de la bougie, avant d'observer les reflets qu'elle produit sur les ongles:

voici la bénédiction: "Richon Letsion Hiné Hinam : VéliyérouchlaIm mévassère étène. Koss yéchouoth Essa ouvchem Ado-nay Ekra Ana Ado-nay Ochianah na : Ana Ado-nay atsliha na Atsil ihenou Atsliha dérakhénou Atsi iha Limoudénou ouchlah bérakha revaha Véatslaha bekhol Maassé Yadénou Kédikhtiv Yissa Bérakha méhet Ado-nay outsédaka Méélohé Yich’o. Layéoudim hayeta horah véssimkha véssassone vikar. Oukhtiv Vay’hi David lékol Dérakhav Maskil VAdo-nay mo ken Yiyé Imanou."

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mena'hot 43b


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]