Peter Benenson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peter Benenson

Nom de naissance Peter James Henry Solomon Benenson
Naissance
Londres
Décès (à 83 ans)
Oxford
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Profession avocat
Formation
université de Balliol

Peter Benenson (Londres, le - Oxford, le ), était un avocat anglais et le fondateur d'Amnesty International.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils unique d'Harold Solomon et Flora Benenson, Peter Benenson est né à Londres dans une famille juive. Son père, officier dans l'armée, est mort quand Benenson avait neuf ans. À l'âge de seize ans, avec des camarades de classe, il aide à établir des fonds pour venir en aide à des enfants orphelins victimes de la guerre civile espagnole. Il a pris le nom de Benenson comme hommage à son grand-père maternel, Grigori Benenson.

Il s'inscrit ensuite à l'université de Balliol, à Oxford, mais la Deuxième Guerre mondiale interrompt ses études. De 1941 à 1945, Benenson travaille au Bletchley Park, un manoir anglais qui fut le quartier général des services de renseignement britanniques durant la Seconde Guerre mondiale; les cryptologues alliés y déchiffraient les messages allemands codés avec Enigma et la machine de Lorenz. Peter Benenson y rencontre sa première épouse, Margaret Anderson. Après sa démobilisation en 1946, Benenson commence à exercer son métier d'avocat avant de rejoindre le parti travailliste. En 1957, avec un groupe d'avocats, il fonde « JUSTICE », une organisation pour la défense des Droits de l'homme. En 1958, il se converti au catholicisme. L'année suivante, il tombe malade et se retire pour convalescence en Italie.

Amnesty International[modifier | modifier le code]

En 1960, Benenson est choqué par un article de journal qui relate l'arrestation de deux étudiants condamnés à sept ans de prison pour avoir porté un toast à la liberté pendant la dictature de Salazar. Révolté, il lance dans le journal l'Observer (dont le rédacteur était David Astor) un appel en faveur « des prisonniers oubliés » dans lequel on a utilisé pour la première fois la notion de « prisonnier d'opinion ». L'avocat reçoit alors des milliers de lettres de soutien. L'appel, repris dans les journaux du monde entier, demandait aux lecteurs d'écrire des lettres pour protester contre l'arrestation des deux jeunes hommes. Pour coordonner cette campagne, Benenson fonde en juillet 1961 l'association Amnesty International avec l'aide, entre autres, de Seán MacBride et d'Eric Baker.

Initialement désigné secrétaire général d'A.I., Peter Benenson retire sa candidature en 1964 en raison de sa mauvaise santé. Il s'occupe de l'association jusqu'en 1996, avant de prendre un certain recul. Il meurt en 2005 à l'hôpital de John Radcliffe, Oxford, à l'âge de 83 ans.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Peter Benenson Suivi par
Aucun
Président d' Amnesty International
1961–1966
Eric Baker