Paramédic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme paramédic identifie au Canada, les praticiens œuvrant dans les services ambulanciers. Ce terme réfère à une fonction de soins, et certains actes médicaux lui sont autorisés. Il y a consensus à l’effet que le terme technicien ambulancier paramédic, qui est le seul titre d'emploi utilisé pour désigner les travailleurs du domaine, soit plus représentatif de la réalité des pratiques de cette profession que le terme « technicien ambulancier ».

Le métier de technicien ambulancier paramédical ("paramedic")[modifier | modifier le code]

Le métier de technicien ambulancier est en constante évolution au Canada. Au Québec, le titre d'emploi technicien ambulancier a été modifié pour celui de technicien ambulancier/paramédic en mars 2008 à la suite de la signature d'un nouveau contrat de travail entre les différents syndicats de techniciens ambulanciers/paramédics, les entreprises privées ou coopératives de services préhospitaliers, la Corporation d'urgences-santé et le gouvernement du Québec. Toutefois, le terme largement utilisé pour désigner le technicien ambulancier/paramédic au Québec est tout simplement celui de paramédic et cela, à l'image de ce qui se fait dans une grande partie de la communauté internationale pour désigner ces professionnels des soins médicaux d'urgence. Les tâches du paramédic québécois ont beaucoup évolué depuis plus ou moins 15 ans, mais davantage depuis 8 ans avec l'arrivée des 5 médicaments administrés par ces derniers (Nitroglycérine, Acide Acétylsalicylique, Salbutamol, Épinephrine et Glucagon). Précédemment à l'arrivée des 5 médicaments, la défibrillation, la ventilation par Combitube (marque déposée) (appareil fabriqué principalement pour les soins préhospitaliers) et l'implantation d'un moniteur défibrillateur semi-automatique (MDSA) plus performant ont été autant d'actes médicaux délégués aux paramédics, à la fois par le Collège des médecins et par le Ministère de la Santé et des Services Sociaux. Tous les protocoles de soins primaires pratiqués par les paramédics au Québec se font sous l'autorité du directeur médical régional et autorisés par la table provinciale des coordonnateurs médicaux.

La formation (Au Québec)[modifier | modifier le code]

Depuis janvier 2012, le diplôme d'études collégiales (DEC) en soins préhospitaliers d'urgence est la seul possibilité existante. Cette formation est dispensée dans plusieurs établissements collégiaux au Québec. Elle est d'une durée de 3 ans, dont plus de 2000 heures de formation technique.

L'attestation d'études collégiale (AEC) en techniques ambulancières d'une durée de 945 heures n'existe plus depuis 2012. Le dernier établissement à avoir donné cette formation fut le Collège Ellis de Drummondville. Sa dernière cohorte a terminé en septembre 2012.

Certaines conditions particulières peuvent être exigées par les établissements d’enseignements. Les conditions d’admission étaient généralement plus exigeantes en ce qui concerne l’AEC.

  • Les candidats à ce programme pourront être convoqués à des tests et/ou des entrevues et/ou des auditions qui se déroulent généralement dans le cégep concerné. Des frais reliés à ces tests sont parfois exigés.
  • Les candidats à ce programme sont susceptibles d'avoir à subir un examen médical ou de recevoir des vaccins. (La diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la rougeole, la rubéole, les oreillons, la coqueluche, la varicelle et l’hépatite B. Possiblement subir une épreuve de tuberculose. La vaccination contre l’influenza pourrait être exigée.)
  • Pour connaître le type de permis de conduire requis au moment de l'admission, consulter le site Internet ou le prospectus du collège choisi. Une classe 4A est requise pour opérer une ambulance.

AÉC Soins préhospitaliers d'urgence CWC05 et CWCA5[modifier | modifier le code]

L'AÉC n'est plus dispensée depuis janvier 2012.

DEC Soins préhospitaliers d'urgence 181.A0[modifier | modifier le code]

Le salaire (au Québec)[modifier | modifier le code]

  • [[La personne salariée à temps complet progresse dans l’échelle salariale à raison d’un échelon additionnel à sa date statutaire telle que fixée par l’employeur lors de son embauche ou lors de l’obtention d’un poste à temps complet. La personne salariée à temps partiel se voit accorder un échelon additionnel au moment où elle acquiert deux cent vingt-cinq (225) jours d’expérience, maximum une fois par période de 12 mois. (]]
  • Les détenteurs d'un AEC commence au premier échelon soit 18,64$/heure et atteindront le 16e échelon qui est de 31.79$/heure
  • Les détenteurs d'un DEC commence au cinquième échelon soit 21,23$/heure et atteindront le 16e échelon qui est de 31.79$/heure
      • les salaires sont ceux de 2013

Orthographe suggérée[modifier | modifier le code]

Nom Technicien paramédical ambulancier

Nom masculin singulier: paramédical
Nom masculin pluriel : paramédicaux
Nom féminin singulier : paramédicale
Nom féminin pluriel : paramédicales

Références[modifier | modifier le code]

Association des paramédics du Canada (APC) http://www.paramedic.ca
Corporation Urgences-Santé http://www.urgences-sante.qc.ca
Service médical des Forces armées canadienne http://www.forces.gc.ca/health-sante/default-fra.asp
Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec http://www.ctaq.com