Palomares del Río

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palomares del Río
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Andalousie Andalousie
Province Province de Séville Province de Séville
Comarque Zone métropolitaine de Séville
Code postal 41 928
Démographie
Gentilé Palomareño/ña
Population 4 728 hab. (2005)
Densité 364 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 19′ 00″ N 6° 03′ 00″ O / 37.31666667, -6.0537° 19′ 00″ Nord 6° 03′ 00″ Ouest / 37.31666667, -6.05  
Altitude 37 m
Superficie 1 300 ha = 13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Palomares del Río

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Palomares del Río

Palomares del Río est une commune située dans la province de Séville de la communauté autonome d’Andalousie en Espagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans la banlieue de Séville, cette ville est bornée au sud par Coria del Río, au nord par San Juan de Aznalfarache et Mairena del Aljarafe et à l'ouest par Almensilla.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les terres de Palomares del Río eurent pour premiers habitants les Romains et les Arabes, comme le démontrent des découvertes archéologiques. Selon certains écrits, le premier nom de la localité fut Columbaria ou Colomera qui signifie "colombes" ("Palomares" en espagnol). Les musulmans l'appelèrent Rauz qui se traduit par "jardin". L'actuelle dénomination provient du temps d'Alphonse X de Castille. La ville arriva à se développer à partir du XVIe siècle grâce à sa localisation près du fleuve Guadalquivir[1].

Le noyau urbain de la commune se trouve près du croisement du Guadalquivir et du Río Pudio. Les caractéristiques terrain ont empêché sa croissance vers le nord.

Les premières constructions furent la hacienda (grande exploitation agricole) de Córdoba et l'église (antérieure au XIVe siècle), dont les fondations reposent sur l'ancien noyau arabe, et la hacienda Las Cadenas (du XIVe siècle) construite à proximité des routes menant à Coria del Río, Séville et Almensilla. Aux XVIIe siècle et XVIIIe siècle, six nouvelles haciendas furent construites autour de l'église[1].

Au début du XXe siècle, l'agglomération se développa autour des routes menant à San Juan de Aznalfarache, Mairena del Aljarafe, Almensilla, Coria del Río et Gelves.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
N/A N/A N/A N/A Maire
Les données manquantes sont à compléter.

Culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b www.sevillaweb.info, « Palomares del Río » (consulté le 11 janvier 2008)

Sources[modifier | modifier le code]