Morón de la Frontera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moron.
Morón de la Frontera
Blason de Morón de la Frontera
Héraldique
Drapeau de Morón de la Frontera
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Municipio
Communauté autonome Andalousie Andalousie
Province Province de Séville Province de Séville
Comarque Campiña de Morón et Marchena
Maire Manuel Morilla Ramos (PP)
Code postal 41530
Démographie
Gentilé Moronense, Moronero (-na), Aruncitano (-na)
Population 28 295 hab. (2006)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 04′ N 5° 16′ O / 37.07, -5.2737° 04′ Nord 5° 16′ Ouest / 37.07, -5.27  
Altitude 297 m
Superficie 43 200 ha = 432 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Morón de la Frontera

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Morón de la Frontera
Liens
Site web www.ayto-morondelafrontera.org

Morón de la Frontera est une commune située dans la province de Séville de la communauté autonome d’Andalousie en Espagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Morón de la Frontera c'est une ville et une commune espagnole du département de Séville, dans la région administrative de l'Andalousie. Elle est située au sud du département, au centre de l'arrondissement qui porte son nom et c'est le chef lieu de l'arrondissement judiciaire homonyme.

En 2011 on comptait 28 489 habitants. Son territoire communal a une surface de 431,94 km², une densité de 65,96 hab/km², elle est située à une hauteur moyenne de 297 msnm et à 67 kilomètres du chef lieu départamental: Séville

Histoire[modifier | modifier le code]

À Morón de la Frontera, dans l'Andalousie espagnole, ont eu lieu, vers le XVIe siècle, les événements qui se trouvent à l'origine du célèbre coq de Morón et de la phrase : "il est resté comme le coq de Morón, sans plumes et caquetant". Des fonctionnaires dans la ville andalouse ont agi de manière abusive envers ses habitants. Leurs exigences et outrages démesurés, concernant la collecte des impôts, entre autres excès, ont entraîné les protestations de la population. Un des fonctionnaires se targuait de son pouvoir en répétant qu'il y était le "seul coq", ou disant que "là où ce coq chante, un autre ne peut pas chanter"; et c'est pourquoi le peuple l'a nommé d'un ton sarcastique "le coq de Morón".

Mais un jour, ses voisins, fatigués de tant d'actes arbitraires, l'ont guidé vers et un site retiré, l'ont dépouillé de ses vêtements et lui ont administré une bonne raclée. Depuis lors sont sur toutes les lèvres ces couplets qui reflètent le charme caractéristique du peuple andalou et qui ont immortalisé l'événement : "va que tu es resté/ comme le coq de Morón/ sans plumes et caquetant." À Morón de la Frontera, en Espagne, a été érigé un monument rappelant l'existence du coq. On l'a représenté sans ses plumes, bien qu'il s'agisse d'un honneur pour la ville parce que le coq rappelle la révolte de ses habitants.


Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
N/A N/A N/A N/A Maire
Les données manquantes sont à compléter.

Culture[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]