Palais Het Loo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais Het Loo
Image illustrative de l'article Palais Het Loo
Palais Het Loo
Période ou style XVIIe siècle
Type Résidence royale
Architecte Jacob Roman
Johan van Swieten
Daniel Marot
Début construction 1684
Fin construction 1686
Propriétaire actuel État néerlandais
Site web www.paleishetloo.nl/
Coordonnées 52° 14′ 03″ N 5° 56′ 45″ E / 52.234167, 5.945833 ()52° 14′ 03″ Nord 5° 56′ 45″ Est / 52.234167, 5.945833 ()  
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Gueldre
Commune Apeldoorn

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Palais Het Loo

Le Palais Het Loo (en néerlandais: le « palais des bois ») est un palais royal construit entre 1684-1686 à Apeldoorn, dans la province de Gueldre aux Pays-Bas. Les jardins ont été dessinés par Claude Desgots, célèbre jardinier français à la fois neveu et protégé d'André Le Nôtre.

Le palais a été la résidence de la Maison d'Orange-Nassau du XVIIe siècle, jusqu'à la mort de la reine Wilhelmine en 1962. Les bâtiments ont été rénovés entre 1976 et 1982. Et depuis 1984, le palais est musée royal ouvert au public, où l'on peut voir les intérieurs originaux, les objets, œuvres et tableaux de la maison d'Orange-Nassau.

Ce fut la résidence de nombreux Stathouder des Provinces-Unies et des Pays-Bas dont Guillaume III d'Angleterre et sa reine Marie II.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'architecture baroque de Het Loo évite soigneusement la grandeur imposante de son modèle versaillais (référence inévitable de toutes les rèsidences princières de l'époque), pour adopter celle d'une gentilhommière. Het Loo n'est pas un palais mais (voir illustration) une lust hof, une maison de plaisir, une retraite. Le rythme des bâtiments est rompu en une série de pavillons organisés symétriquement autour de l'axe central et évitant le côté massif de Versailles. Ils sont situés entre cour et jardins (comme à Versailles). Mais ici, la cour est ornée d'une pelouse, lui donnant un air bourgeois et champêtre, convenant à la philosophie politique du commanditaire, stathouder protestant opposé à l'absolutisme français.

Guillaume III confie la décoration intérieure à Daniel Marot.

Jardins[modifier | modifier le code]

Les jardins ont été dessinés par Claude Desgots, célèbre jardinier français à la fois neveu et protégé d'André Le Nôtre. Ils sont remplacés, au dix-huitième siècle par des jardins à l'anglaise et restaurés dans leur forme originelle, dans les années 1970.

Liens externes[modifier | modifier le code]