Onésiphore Turgeon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Turgeon.
Onésiphore Turgeon (vers 1930)

Onésiphore Turgeon (Lévis, 6 septembre 1849 - 1944) était un instituteur, commerçant, journaliste et homme politique canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Lévis, il est le fils de Simon Turgeon et de Pélagie Paradis. Il a épousé Margaret Eulalia Bladwin, de Bathurst, le 20 août 1876. Ils eurent 5 enfants. Margaret décéda en 1896. Onésiphore Turgeon épousa ensuite Mary Loretto Meahan, aussi de Bathurst, en 1905.

Turgeon entreprend des études au Grand Séminaire de Québec mais doit les abandonner en raison de problèmes de santé. Il s'installe en 1871 à Petit-Rocher, au Nouveau-Brunswick, où il devient l'instituteur du village. Il a été impliqué dans la Question des écoles du Nouveau-Brunswick. Il quitta ensuite son poste et travailla dans le commerce.

Entre 1896 et 1899, il est le rédacteur du journal Le Courrier des provinces maritimes de Bathurst.

Politique[modifier | modifier le code]

Onésiphore Turgeon se lance en politique fédérale en briguant le siège de député de la circonscription de Gloucester mais est battu aux élections de 1877, 1882 et 1896. Il est toutefois élu le 7 novembre 1900 et sera constamment réélu jusqu'en 1922, lorsqu'il démissionne pour devenir sénateur.

C'est sur avis de William Lyon Mackenzie King qu'il est nommé sénateur le 27 octobre 1922 et le reste jusqu'à sa mort, intervenue le 18 novembre 1944.

Liens externes[modifier | modifier le code]