Nicolas Prévost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolas Prévost (homonymie).

Nicolas Prévost (1604-1670) est un peintre français du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame de Richelieu

Nicolas Prévost est né en 1604 à Paris, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, dans une famille d'artisans. En 1619, alors âgé de 15 ans, il se prépare à un apprentissage de cinq ans dans l'atelier de Quentin Varin[1], peintre du roi, qui habite rue du Grenier-Saint-Lazare comme la famille Prévost.

Protégé du cardinal de Richelieu, il participe de façon importante aux décors de son château en Touraine. Le 5 mai 1641 en l'église Notre-Dame de Richelieu, il épouse Antoinette Durand, fille de l'architecte Nicolas Durand et de Marguerite Simon[2].

Nicolas Prévost meurt le 6 février 1670 à Richelieu (Indre-et-Loire)[3]. Il est inhumé le 7 février 1670 dans l'église Notre-Dame de Richelieu « près du banc de la fabrice »[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Le Sacrifice de Polyxène, Orléans, musée des beaux-arts.
  • Peintures provenant du château de Richelieu (aujourd'hui détruit) :
    • Le Sacrifice de Polyxène, Orléans, musée des beaux-arts.
    • Le Triomphe de Judith, Tours, musée des beaux-arts.
    • Salomon adorant les idoles, Orléans, musée des Beaux-Arts.
    • Moïse recevant les Tables de la Loi, Angers, propriété de la ville.
    • Le Baiser de la Paix et de la Justice, musée de Richelieu.
    • Porcia avalant les charbons ardents après la mort de Brutus, Orléans, musée des Beaux-Arts.
    • Série des Sept femmes fortes, collection particulière :
      • Artémise
      • Didon
      • Thomyris
      • La femme d'Asdrubal
      • Cléopâtre
      • Judith
      • Sophonisbe
    • Série des Trois vertus théologales, musée de Vendôme :
      • La Foi et l'Espérance
      • La Charité
    • Série des Quatre vertus cardinales, musée de Vendôme :
      • La Force
      • La Justice
      • La Prudence
      • La Tempérance

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • John E. Schloder, « Un artiste oublié : Nicolas Prévost, peintre de Richelieu », Bulletin de la Société de l'Art français, Année 1980, 1982.
  • Annick Notter (dir.), catalogue de l'exposition Les Maîtres retrouvés, Somogy-Musée des Beaux-arts d'Orléans, 2002.
  • Collectif, Richelieu à Richelieu. Architecture et décors d’un château disparu, Silvana Editoriale, 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lejournaldesarts.fr/jda/archives/docs_article/52625/le-peintre-du-cardinal.php
  2. Extrait du registre paroissial de Richelieu (1641) : Nicolas Prévost et Antoinette Durand m. : Le cinq may 1641 furent espousés en face de notre mère la sainte Église à Richelieu Nicolas Prévost peintre du roy et Anthoinette Durand fille de messire Nicolas Durand et de Marguerite Simon, ses père et mère en présence de messire Bertrand Corbin, aumosnier de son Éminence et de Nicolas Le Mercier architeque du Roy tous demeurant audit Richelieu. Signé : Corbin, Le Mercier, Benoist prêtre de la Mission. Archives départementales d'Indre-et-Loire.
  3. Extrait du registre paroissial de Richelieu (1670) : Nicolas Prévost : Le jeudy sixième janvier mil six cent septante est décédé Messire Nicolas Prévost peintre ordinaire du Roy âgé de soixante cinq ans et a été enterré le sept du susdit mois en l'église de Richelieu en présence de Messire François Lessot aussi peintre du Roy son gendre, et de Messire Jean Ducarroy Sieur des Caranges son beau frère qui ont signé. Signé : Lessot, J. Ducarroy, G. Brissard prêtre de la congrégation de la Mission. Archives départementales d'Indre-et-Loire.
  4. Extrait du règlement touchant les fosses qui sont faites dans l'église paroissiale Notre-Dame de Richelieu (1637-1729) : Messire le Prévost : le 7 février 1670 a esté inhumé dans l'Église Monsieur le Prévost aagé de soixante cinq ans Peintre ordinaire du Roy Le Long du banc de la fabrice. Archives départementales d'Indre-et-Loire.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Deux tableaux du musée de Vendôme : La Foi et l'Espérance et La Prudence