Neradin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Neradin
Нерадин
Blason de Neradin
Héraldique
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Syrmie
District Syrmie (Srem)
Municipalité Irig
Démographie
Gentilé Neradinci
Population 475 hab. (2011)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 07′ 01″ N 19° 53′ 50″ E / 45.1169, 19.8972 ()45° 07′ 01″ Nord 19° 53′ 50″ Est / 45.1169, 19.8972 ()  
Altitude 191 m
Superficie 1 370 ha = 13,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Neradin

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Neradin

Neradin (en serbe cyrillique : Нерадин) est un village de Serbie situé dans la province autonome de Voïvodine. Il fait partie de la municipalité d’Irig dans le district de Syrmie (Srem). Au recensement de 2011, il comptait 475 habitants[1].

Neradin est une communauté locale, c'est-à-dire une subdivision administrative, de la municipalité d'Irig[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation de Neradin dans la municipalité d'Irig

Neradin se trouve dans la région de Syrmie, sur les pentes méridionales du massif de la Fruška gora. Le village est situé dans la vallée du Neradinski potok, un des bras formant le Kalinjak. Il se trouve à 6 kilomètres d'Irig, le centre administratif de la municipalité et à environ 4 kilomètres de Krušedol Prnjavor[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Neradin est l'une des localités les plus anciennes de la municipalité d'Irig ; elle est mentionnée pour la première fois en 1247. En 1702, le village comptait 24 foyers et, en 1734, 82 foyers. Il fut touché par la « peste d'Irig » (en serbe : Iriška kuga) qui ravagea le secteur en 1795 et 1796 ; sur les 968 habitants du village, 562 furent atteints par l'épidémie et 425 en moururent[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
1 017 1 017 912 769 704 625 551[3] 475[1]


Évolution de la population

Données de 2002[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)

En 2002, l'âge moyen de la population était de 42,5 ans pour les hommes et 43,1 ans pour les femmes[4].

Répartition de la population par nationalités (2002)

En 2002, les Serbes représentaient 93,3 % de la population ; le village abritait notamment des minorités roms (1,8 %) et hongroises (1,6 %)[5].

Données de 2011[modifier | modifier le code]

En 2011, l'âge moyen de la population était de 44,6 ans, 43,6 ans pour les hommes et 45,8 ans pour les femmes[6].

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité principale de Neradin est l'agriculture. 60 % des 1 377 ha du village sont constitués de terres arables, le reste étant couvert par la forêt. On y cultive notamment du blé, du maïs et de l'orge ; on y produit également des légumes et des fruits comme la tomate, la pastèque et le melon. L'élevage bovin, autrefois important, est en nette régression depuis trente ans[2].

Éducation[modifier | modifier le code]

La première école de Neradin a ouvert ses portes en 1799, à l'instigation de la paroisse. Une nouvelle école, laïque, a été construite en 1873 ; elle était dotée d'une bibliothèque. Le bâtiment de l'école actuelle date de 1930[2].

Culture et vie locale[modifier | modifier le code]

Neradin possède une maison de la culture, construite en 1990, et une salle des fêtes. Chaque année depuis 2002, au début du mois de septembre, une manifestation est organisée par la communauté locale et l'association Irižana ; elle porte de nom de Patlidžanijada et est centrée sur la tradition légumière du secteur, salades, aubergines, tomates ; on y expose des objets traditionnels et artisanaux et l'ensemble s'accompagne de concours et spectacles culturels et sportifs[2],[7].

Le village possède un club de football, le FK Vojvodina, créé en 1957. Il accueille la société de chasse Kalenik[2].

Le village dispose aussi d'un centre médical qui emploie une infirmière à temps plein ; un médecin y consulte trois fois par semaine[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas de Neradin a été construite en 1732 ; elle est inscrite sur la liste des monuments culturels de grande importance de la République de Serbie[8]. L'iconostase de l'église est due à Vasilije Ostojić, un élève de Jova Vasilijević, qui travailla pour le patriarche Arsenije IV Jovanović Šakabenta[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i (sr) « Mesna zajednica Neradin », sur http://irig.rs, Site de la municipalité d'Irig (consulté le 13 janvier 2013)
  3. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  4. a et b (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  5. a et b (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  6. a et b (sr)(en)[PDF] « Livre 2 : Âge et sexe - Données par localités », sur http://stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 14 décembre 2012 (consulté le 6 avril 2013)
  7. (sr) « Patlidžanijada - Neradin », sur http://www.turorgirig.org.rs, Site de l'office du tourisme d'Irig (consulté le 13 janvier 2013)
  8. (sr) « Srpska Pravoslavna crkva Sv. Nikole, Neradin », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 13 janvier 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]