Jazak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Jazak
Јазак
L'église Saint-Nicolas de Jazak
L'église Saint-Nicolas de Jazak
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Syrmie
District Syrmie (Srem)
Municipalité Irig
Code postal 22 409
Démographie
Population 960 hab. (2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 06′ 16″ N 19° 46′ 01″ E / 45.1044, 19.7669 ()45° 06′ 16″ Nord 19° 46′ 01″ Est / 45.1044, 19.7669 ()  
Altitude 251 m
Superficie 3 498 ha = 34,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Jazak

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Jazak

Jazak (en serbe cyrillique : Јазак) est un village de Serbie situé dans la province autonome de Voïvodine. Il fait partie de la municipalité d’Irig dans le district de Syrmie (Srem). Au recensement de 2011, il comptait 960 habitants[1].

Jazak est une communauté locale, c'est-à-dire une subdivision administrative, de la municipalité d'Irig[2]. Sur le territoire du village se trouve le monastère de Jazak, un des 16 monastères orthodoxes serbes de la Fruška gora.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation de Jazak dans la municipalité d'Irig

Jazak se trouve dans la région de Syrmie, sur les pentes méridionales du massif de la Fruška gora. Le village est situé à l'ouest de la municipalité d'Irig, sur une route secondaire qui conduit de Vrdnik jusqu'à la route régionale R-106 (Ruma-Stejanovci). Jazak se trouve à 13 kilomètres d'Irig, le centre administratif de la municipalité, à 3 kilomètres de Vrdnik et à 6 kilomètres de Mala Remeta[2].

Sur le territoire du village se trouvent de nombreuses sources et environ 80 puits. Au nord s'étend une forêt de 932,4 ha, notamment avec des chênes, des charmes, des ormes et des conifères artificiellement plantés ; le sud est occupé par un plateau de lœss principalement consacré à l'agriculture. Les forêts du nord abritent des loups, des renards, des sangliers, des cerfs, des chevreuils, des écureuils et de nombreuses espèces d'oiseaux[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de Jazak, les archéologues ont mis au jour des vestiges remontant à l'âge du bronze et à l'âge du fer, ainsi que des restes de constructions remontant à l'Empire romain[2].

Le village est historiquement mentionné en 1702, après le départ des Ottomans. En 1734, il comptait 123 foyers et appartenait à la famille féodale des Odescalchi. En 1774, il comptait 205 foyers et 1 251 habitants. Pendant l'« épidémie d'Irig » (en serbe : Iriška epidemija), 149 personnes y trouvèrent la mort. Dans le secteur, la période autrichienne fut marquée par le révolte de Tican de 1807, une révolte paysanne dirigée par Teodor Avramović Tican, originaire de Jazak ; causée par les taxes élevées prélevées par le comte Odescalchi, elle fut durement réprimée par l'armée autrichienne[2].

Dans l'entre-deux-guerres, une bibliothèque et une salle de lecture ouvrirent dans le village en 1929 ; une association sportive fut créée en 1931 et l'association culturelle Car Uroš en 1933[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
1 688 1 650 1 587 1 478 1 303 1 144 1 100[3] 960[1]


Évolution de la population

Données de 2002[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)

En 2002, l'âge moyen de la population était de 41,9 ans pour les hommes et 44,4 ans pour les femmes[4].

Répartition de la population par nationalités (2002)

En 2002, les Serbes représentaient 95 % de la population ; le village abritait aussi une minorité de Roms (2,4 %)[5].

Données de 2011[modifier | modifier le code]

En 2011, l'âge moyen de la population était de 46,6 ans, 44,8 ans pour les hommes et 48,2 ans pour les femmes[6].

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture occupe environ 80 % de la population active. Sur un total de 3 498,6 ha, les terres arables occupent 2 038 ha, soit 58,2 % de la superficie totale. Les activités agricoles sont encadrées par la coopérative agricole Jazak, dont l'origine remonte à 1903[2].

Vie locale[modifier | modifier le code]

Jazak abrite une antenne de l'école élémentaire Milica Stojadinović-Srpkinja de Vrdnik ; elle accueille environ 50 élèves. Le village dispose d'un centre médical ; un médecin y pratique deux heures par jour et une infirmière y travaille à temps plein[2].

Jazak possède une association sportive et un club de football, le FK Partizan, ainsi qu'une société de chasse[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Sur le territoire du village se trouve le monastère de Jazak, fondé en 1736 ; il est inscrit sur la liste des monuments culturels d'importance exceptionnelle de la République de Serbie[7]. L'église Saint-Nicolas de Jazak, construite dans les années 1780, est considérée comme un monument culturel « de grande importance » du pays[8].

L'église du monastère de Jazak

Personnalité[modifier | modifier le code]

Jazak est le village natal de Teodor Avramović Tican (1764-1807), le chef de la révolte des paysans de Syrmie connue sous le nom de révolte de Tican.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i (sr) « Mesna zajednica Jazak », sur http://irig.rs, Site de la municipalité d'Irig (consulté le 11 janvier 2013)
  3. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  4. a et b (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  5. a et b (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  6. a et b (sr)(en)[PDF] « Livre 2 : Âge et sexe - Données par localités », sur http://stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 14 décembre 2012 (consulté le 6 avril 2013)
  7. (sr) « Manastir Jazak », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 11 janvier 2013)
  8. (sr) « Srpska Pravoslavna crkva Sv. Nikole, Jazak », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 11 janvier 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]