Ligne Shinkansen Jōetsu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne
Shinkansen Jōetsu
Ligne de (Tōkyō) - Omiya à Niigata
⇒ Voir la carte de la ligne ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
Une rame Shinkansen E4 assurant un service Max Toki à Takasaki
Pays Drapeau du Japon Japon
Villes desservies Tōkyō, Ōmiya, Takasaki, Niigata
Historique
Mise en service 1982
Concessionnaires JNR (1982 – 1987)
JR East (depuis 1987)
Caractéristiques techniques
Longueur 269,5 km
Vitesse maximale
commerciale
240km/h
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

25 kV - 50 Hz

Nombre de voies Double voie
Trafic
Propriétaire JR East
Exploitant(s) JR East
Trafic Shinkansen
Schéma de la ligne

La ligne Shinkansen Jōetsu (上越新幹線, Jōetsu shinkansen?) est une ligne à grande vitesse japonaise entre (Tōkyō) Omiya et Niigata appartenant à la compagnie JR East.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet a été lancé en en 1971 par le premier ministre Tanaka Kakuei originaire de Niigata. En raison de son tracé à travers une région très montagneuse, la ligne a coûté 6,3 milliards de USD[1]. Bien que traversant des régions relativement peu peuplées, elle a été construite pour "établir des liens plus forts avec Tōkyō et favoriser le développement régional"[2].

Les circulations d'essais ont commencé en novembre 1980, et ont atteint la vitesse de 210 km/h en 1981. Le service régulier a commencé le 15 novembre 1982. Il était initialement prévu que la ligne ait son terminus tōkyōite à la gare de Shinjuku, mais pour réaliser des économies, les JNR ont finalement choisi de lui faire rejoindre la ligne existante du Tōhoku Shinkansen à Ōmiya pour arriver en tronc commun à Tōkyō.

Les plans technique de la ligne considèrent qu'elle débute à Shinjuku. Cependant, la concrétisation de ce projet nécessiterait la construction de 30 kilomètres de ligne nouvelle au départ d'Ōmiya. Bien que quelques terrains aient été achetés le long de la ligne Saikyō, aucun chantier n'a jamais eu lieu. Cependant, des tréfonds restent réservés à cette possibilité dans le secteur de la gare de Shinjuku ce qui a en particulier obligé la ligne de métro Fukutoshin à passer plus profondément.

Si le tronçon entre Ōmiya et Tōkyō devait atteindre son seuil de saturation suite aux travaux de prolongement des lignes Hokuriku Shinkansen entre Nagano et Kanazawa, et Tōhoku Shinkansen entre Hachinohe et Aomori, ou bien après l'ouverture du Hokkaidō Shinkansen entre Aomori et Hakodate, la ligne entre Shinjuku et Ōmiya sera probablement entreprise.

Des réserves ont aussi été faites pour prolonger la ligne entre Niigata et l'aéroport de Niigata.

En septembre 1991, une rame de la série 400 a atteint la vitesse de 345 km/h, et en décembre 1993, la rame expérimentale STAR21 a roulé à 425 km/h sur la ligne shinkansen Jōetsu. La vitesse maximum en service régulier est actuellement fixée à 240 km/h.

Trains et services[modifier | modifier le code]

Shinkansen série E4 sur un service Max Tanigawa

Depuis le mois de mars 2013 :


Anciens services[modifier | modifier le code]

  • Asahi - abandonné en décembre 2002
  • Max Asahi - abandonné en décembre 2002

Trafic[modifier | modifier le code]

Dans son numéro d'octobre 1994 la revue "Japan railway & transport review" indiquait un trafic journalier de 73 000 personnes sur la ligne.

Gares et correspondances[modifier | modifier le code]

Gares
Distance
d'Ōmiya
(km)
Villes Préfectures Correspondances (Réseaux / Lignes)
Ligne Shinkansen Tōhoku
Tokyo
東京
31,3 Chiyoda Tokyo
Ueno
上野
27,7 Taitō
Ligne Shinkansen Jōetsu
Ōmiya
大宮
0 Saitama Saitama
Kumagaya
熊谷
36,6 Kumagaya
Honjō-Waseda
本庄早稲田
57,7 Honjō
  • JR Est Shinkansen : Nagano
Takasaki
高崎
77,3 Takasaki Gunma
Jōmō-Kōgen
上毛高原
119,1 Minakami
Echigo-Yuzawa
越後湯沢
151,4 Yuzawa Niigata
  • JR Est : Jōetsu
Urasa
浦佐
181,0 Minamiuonuma
  • JR Est : Jōetsu
Nagaoka
長岡
213,8 Nagaoka
  • JR Est : Shin'etsu
Tsubame-Sanjō
燕三条
237,4 Sanjō
Niigata
新潟
269,8 Niigata

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hayes, Louis D. Introduction to Japanese Politics, p.107.
  2. Takashima, Shuichi. Railway Operators in Japan 3 : Tohoku and Niigata Region. Japan Railway & Transport Review No. 29 (pp.40–49)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :