Shinano-gawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

37° 56′ 45″ N 139° 03′ 58″ E / 37.9458, 139.066

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shinano et Chikuma.
Shinano-gawa
(japonais : 信濃川)
Le fleuve Shinano peu avant son embouchure à Niigata.
Le fleuve Shinano peu avant son embouchure à Niigata.
Caractéristiques
Longueur 367 km
Bassin 11 900 km2
Bassin collecteur Shinanogawa
Débit moyen 518 m3/s
Cours
Source au Mont Kobushi
· Altitude 2 475 m
Embouchure Mer du Japon
· Localisation près du port de Niigata
· Altitude 0 m
· Coordonnées 37° 56′ 45″ N 139° 03′ 59″ E / 37.945754, 139.066315 (Embouchure - Shinano-gawa)
Géographie
Pays traversés Drapeau du Japon Japon
Régions traversées Niigata, Nagano

Le fleuve Shinano (信濃川, Shinano-gawa?) est le plus long cours d'eau japonais avec ses 367 kilomètres de long[1]. Son bassin n'est pas le plus grand du Japon mais occupe la troisième place avec ses 11 900 km2. Le cours d'eau est aussi appelé Chikuma (千曲川, Chikuma-gawa?) dans la préfecture de Nagano.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Shinano prend sa source au mont Kobushi. Il rencontre la rivière Sai à Matsumoto. Ce confluent, le Kawanakajima (川中島?), est l'endroit présumé de la bataille de Kawanakajima. Les deux cours d'eau se jettent dans la mer du Japon à Niigata.

En 1922, le fleuve a été canalisé ; ce canal se nomme Ōkōzu Bunsuiro (大河津分水路?) et a pour but d'éviter les inondations à Niigata. Il permet en plus l'irrigation de champs de riz dans la région de cette même ville.

Notoriété[modifier | modifier le code]

Le nom Chikuma a été donné à deux croiseurs de la Marine impériale japonaise.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nilsson, Christer; Reidy,Catherine A.; Dynesius, Mats and Revenga, Carmen; Fragmentation and Flow Regulation of the World’s Large River Systems; Science; vol. 308; pp.405-408