NCSM Niobe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Niobé.
Niobe
Image illustrative de l'article NCSM Niobe
Le NSCM Niobe dans le port d'Halifax

Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Canadian Red Ensign 1868-1921.svg Marine Royale Canadienne
Commanditaire Royal Navy
Quille posée 16 décembre 1895
Lancement 20 février1897
Armé 6 décembre 1898
Statut Désarmé en 1920 et démantelé à Philadelphie en 1922.
Caractéristiques techniques
Type Croiseur protégé
Longueur 140,97 mètres
Maître-bau 21,03 mètres
Tirant d'eau 7,77 mètres
Déplacement 11 000 tonnes
Propulsion Moteurs à triple expansion, deux arbres d'hélices
Puissance entre 16 500 et 18 000 ch
Vitesse 20
Caractéristiques militaires
Armement 16 canon QF 6 inch de 152 mm
12 canons QF 12 pounder de 12 lb
5 canons QF 3-pounder de 3 lb (Pom Pom)
2 tubes lance-torpilles de 450 mm
Autres caractéristiques
Équipage 677 (officiers et hommes du bord)
Chantier naval Vickers à Barrow-in-Furness
Port d'attache Halifax, Nouvelle-Écosse

Le NCSM Niobe est un croiseur protégé de la classe Diadem qui servit dans la Royal Navy puis dans la marine royale canadienne. Avec le NCSM Rainbow, il s'agit de l'un des deux premiers navires de combat de l'histoire militaire canadienne.

Royal Navy[modifier | modifier le code]

Le HMS Niobe fut construit pour la Royal Navy par Vickers, basé à Barrow-in-Furness en Angleterre. Il a été lancé au début de l'année 1897 et entra en service en 1898. Le Niobe servit d'abord au sein de la flotte anglaise patrouillant la zone de la Manche puis plus tard au cours de la Seconde Guerre des Boers, conflit durant lequel le bateau reçut l'honneur militaire « South Africa ».

Marine Royale Canadienne[modifier | modifier le code]

Le Canada acquit le navire le 6 septembre 1910 dans la base navale anglaise de Devonport, au prix de 1 075 000 dollars[1], et fut rebaptisé NCSM Niobe. Avec le NCSM Rainbow, il devint l'un des deux premiers navires de la marine royale canadienne, achetés à l'amirauté britannique. Le Niobe arriva à Halifax le 21 octobre 1910. Avec ses 11 000 tonnes, le navire s'avéra être une lourde charge pour la jeune marine canadienne et passa la majorité de sa carrière au port, incluant une période continue de dix-huit mois après s'être échoué sur l'île de Sable en Nouvelle-Écosse, au cours de la nuit du 30-31 juillet 1911. Le Niobe fut envoyé à la guerre en 1914, au sein du 4e groupe de croiseurs de la Royal Navy, interceptant des bateaux allemands le long de la côte américaine pendant un an.

Après quelques autres missions substantielles qui rendirent le Niobe usagé au point d'être devenu inefficace, il retourna à Halifax le 17 juillet 1915. Il servit comme dépôt et comme quartier général dans la base navale durant le reste de la guerre. Une partie de l'équipage périt lors de l'explosion de Halifax en 1917. Le Niobe continua à servir de navire dépôt jusqu'en 1920, date à laquelle il fut désarmé. Par la suite, il fut vendu à la ferraille et démantelé en 1922 à Philadelphie.

Officiers commandants[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Patrimoine militaire canadien
  2. Ce grade équivaut aujourd'hui au grade de capitaine de vaisseau

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) HMCS Niobe
  • (en) MACPHERSON, KENETH R. et BURGESS John. The Ships of Canada's Naval Forces 1910-1981, Collins Publishers, 2e édition, 1982 (ISBN 0002168561)