Le Moléson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Moléson)
Aller à : navigation, rechercher
Le Moléson
Vue du Moléson en février 2007.
Vue du Moléson en février 2007.
Géographie
Altitude 2 002 m[1]
Massif Alpes bernoises
Coordonnées 46° 32′ 56″ N 7° 01′ 01″ E / 46.54889, 7.0169446° 32′ 56″ Nord 7° 01′ 01″ Est / 46.54889, 7.01694  [2]
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Fribourg
District La Gruyère
Géologie
Roches Calcaires

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

(Voir situation sur carte : canton de Fribourg)
Le Moléson

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Le Moléson

Le Moléson est un sommet des Préalpes fribourgeoises culminant à 2 002 mètres d'altitude. Il est situé dans le canton de Fribourg, non loin de Bulle et de Gruyères.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Selon Künzi et Kraege, l'origine de ce nom a connu diverses interprétations. Ces deux auteurs pensent que l'étymologie est à chercher auprès de mola summum désignant le sommet d'une butte ou d'une montagne[3].

Moléson (juin 2008)

Géographie[modifier | modifier le code]

Sommet des Préalpes fribourgeoises dans les Alpes bernoises, Le Moléson est l'extrémité septentrionale d'une ligne de crêtes axée nord-sud. Cette ligne de crêtes constitue les dernières élévations notables entre les Alpes bernoises et le plateau suisse. Sur l'est du Moléson se trouve la vallée de la Sarine. Sur l'ouest, deux petits sommets descendent vers le plateau et le cours de la Broye : le Niremont à l'ouest et Les Alpettes au nord-ouest. Au sud-ouest, le Moléson se prolonge par un autre sommet : le Teysachaux (1 909 mètres d'altitude).

Climat[modifier | modifier le code]

Normes climatologiques Le Moléson (1994 m)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −5,7 −6,2 −4,8 −2,4 2 5 7,4 7,5 4,8 2,2 −2,6 −4,9 −0,2
Température moyenne (°C) −2,9 −3,4 −2 0,3 4,7 7,9 10,5 10,4 7,5 4,9 0,1 −2 3
Température maximale moyenne (°C) 0,1 −0,4 0,9 3,3 8,1 11,5 14,3 14,1 10,8 8,2 3,2 1,1 6,3
Ensoleillement (h) 129 134 146 151 153 166 194 187 164 158 124 112 1 819
Précipitations (mm) 38 44 57 67 105 103 112 124 95 74 55 53 929
Nombre de jours avec précipitations 8,1 7,6 10,5 10,3 13,4 12,6 11 11,6 10,1 9,8 8,5 9,2 122,7
Humidité relative (%) 65 68 75 80 82 83 81 80 80 72 69 66 75
Source : www.meteosuisse.ch (1981-2010)
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
0,1
−5,7
38
 
 
 
−0,4
−6,2
44
 
 
 
0,9
−4,8
57
 
 
 
3,3
−2,4
67
 
 
 
8,1
2
105
 
 
 
11,5
5
103
 
 
 
14,3
7,4
112
 
 
 
14,1
7,5
124
 
 
 
10,8
4,8
95
 
 
 
8,2
2,2
74
 
 
 
3,2
−2,6
55
 
 
 
1,1
−4,9
53
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Histoire[modifier | modifier le code]

Présent dans la littérature fribourgeoise, il est un symbole de la Gruyère et de Fribourg. Le Moléson devient attractif à la fin du XVIIIe siècle et le début du tourisme alpin par les classes aisées européennes. Au début du XXe siècle des projets d’hôtel et de chemin de fer voient le jour afin d'améliorer l'offre touristique, néanmoins ces projets s'opposent aux défenseurs du patrimoine culturel alpin notamment le Heimatschutz. Après la Seconde Guerre mondiale, un téléphérique et des remontées mécaniques sont construits en 1960, puis le village de vacances de Moléson-sur-Gruyères en 1980.

Activités[modifier | modifier le code]

L'arrivée de la piste de dévalkart à Moléson-Village

Station de sports d'hiver, on y pratique traditionnellement de nombreuses activités sportives estivales : parapente, VTT, dévalkart, trottinerbe, randonnées, minigolf, tir à l'arc, via ferrata, etc.

On y trouve aussi une piste de luge d'été et une fromagerie d'alpage du XVIIe siècle.

Paradoxalement, c'est en été que la station réalise son meilleur chiffre d'affaires. Cela est principalement dû à la proximité de la cité féodale de Gruyères, très prisée par les touristes.

Funiculaire[modifier | modifier le code]

Depuis 1998, un funiculaire remplace une télécabine. Construit par Von Roll, il permet de relier Moléson-Village (1 109,5 m) à Plan Francey (1 520,5 m) en parcourant une longueur de 1 364 mètres avec une vitesse de 10 m/s. À Plan Francey, un téléphérique prend le relais pour emmener les passagers au sommet du Moléson.

Panorama depuis le Moléson

Littérature et musique[modifier | modifier le code]

Le poète suisse Ignace Baron a glorifié Le Moléson et l'armailli, figure populaire des montagnes suisses, dans ses poèmes et notamment L'Armailli du Moléson, mis en musique par Casimir Meister et chanté par l'Abbé Bovet.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Moléson (FR) - Gruyères sur map.geo.admin.ch
  2. Cartes Swisstopo
  3. Gilbert Künsi et Charles Kraege, Montagnes romandes : À l’assaut de leur nom, Cabédita,‎ 2001 [détail de l’édition] (ISBN 2-88295-319-4) page 39

Liens externes[modifier | modifier le code]