Mohammed X al-Ahnaf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abû `Abd Allâh “al-'Ahnaf” Mohammed X ben `Uthmân[1] surnommé Al-'Ahnaf[2] ou El Cojo[3] (le boiteux) est le dix septième émir nasride de Grenade. Il est né en 1415. Il est le neveu de Mohammed IX al-'Aysar et il lui succède en 1445 mais est démis quelques mois après par Yûsuf V. Il reprend son trône l'année suivante en 1446 et est de nouveau renversé en 1447 par son oncle Mohammed IX al-'Aysar qu'il avait remplacé trois ans plus tôt. Il décède en 1454.

Cette période de l'histoire de l'émirat de Grenade est particulièrement confuse. Il y a très peu de documentation sur Abû `Abd Allâh “al-'Ahnaf” Mohammed X ben `Uthmân ou Mohammed El Cojo. certains vont même jusqu'à douter de son existence[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

La guerre civile entre les deux clan rivaux Bannigas et des Abencérages. Les Abencérages soutiennent Mohammed IX al-'Aysar qu'ils ont mis sur le trône en 1419 pour la première fois, il a déjà été destitué deux fois par des candidats soutenus par les Bannigas en 1427 et 1431 et qui en est donc à son troisième règne.

En février 1432, Mohammed al-'Ahnaf est le lieutenant d'Mohammed al-'Aysar. Il se fait ouvrir les portes de Grenade par les fidèles de Mohammed al-'Aysar. Yusuf IV résistait encore avec quelques partisans dans l'Alhambra et une partie de l'Albaicín. Il a fait appel à Jean II de Castille, mais les troupes castillanes sont rejetées par Mohammed al-'Ahnaf là même où s'était déroulée la bataille de La Higueruela. Finalement, Yusuf IV se livre à Mohammed al-'Aysar[5].

Premier règne (1445)[modifier | modifier le code]

Ce premier règne ne dure que de janvier jusque juin 1445.

En 1445, la guerre civile à Grenade recommence. La lutte pour le pouvoir se déroule entre Mohammed al-'Aysar et deux de ses neveux, Abû al-Hajjâj Yûsuf et Mohammed al-'Ahnaf. Ce dernier est gouverneur d'Almeria depuis 1432, après son succès à la tête des armées de Mohammed al-'Aysar. Abû al-Hajjâj Yûsuf est en exil à Cordoue.

Mohammed al-'Ahnaf prend le pouvoir à Grenade en janvier 1445 sous le nom de Mohammed X.

Interrègne (1445 - 1446)[modifier | modifier le code]

Sous la pression des Abencérages et avec l'appui de la Castille, Mohammed al-'Ahnaf doit laisser sa place à Abû al-Hajjâj Yûsuf qui prend le nom de Yûsuf V. Yûsuf ne règne six mois jusqu'en janvier 1446.

Second règne (1446 - 1447)[modifier | modifier le code]

Ceux-là même qui l'avaient mis sur le trône le renversent pour restaurer Mohammed al-'Ahnaf qui en profite pour récupérer les places perdues dans la partie orientale du royaume et en restituant la frontière avec Murcie dans son état de départ. Au début de 1448, Mohammed al-'Aysar reprend le pouvoir pour la quatrième fois et fait exécuter Mohammed al-'Ahnaf[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. arabe : ʾabū ʿabd allāh “al-ʾaḥnaf” muḥammad ben ʿuṯmān,
    أبو عبد الله "الأحنف" محم بن عثمان
  2. arabe : ʾaḥnaf, أحنف, boiteux
  3. espagnol : cojo, boiteux
  4. (es)[PDF] Francisco Vidal Castro, Conflictos dinásticos del reino Nazarí de Granada en la Frontera de Jaén : La presencia de Isma`il III en Cambil (1445). Selon cette thèse l'ordre de succession serait  :
    • Yusûf V El Cojo en 1445 ;
    • Ismâ`îl III en 1446 (Nouveau personnage mal précisé);
    • Mohammed IX al-'Aysar en 1447 ;
  5. (es) R.H. Shamsuddín Elía, Historia de Al-Andalus, Boletín N° 53 -08/2006 Al-Ándalus III: El Sultanato De Granada (1232-1492)
  6. (es)[PDF] José Angel Tapia Garrido, Historia de la Vera Antigua, Capítulo 4º. La Guerra de Fronteras, pp. 240-241, (pp. 42-43 du document PDF)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]