Michel Renquin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Renquin
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Équipe R. LC Bastogne
Biographie
Nom Michel Renquin
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Naissance (58 ans)
Lieu Bastogne (Belgique)
Poste Défenseur
Entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1967-1974 Drapeau : Belgique JFC Wibrin
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1974-1981 Drapeau : Belgique Standard de Liège 224 (4)
1981-1982 Drapeau : Belgique RSC Anderlecht 16 (0)
1982-1985 Drapeau : Suisse Servette FC 27 (1)
1985-1988 Drapeau : Belgique Standard de Liège 52 (0)
1988-1990 Drapeau : Suisse FC Sion 35 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1976-1987 Drapeau : Belgique Belgique 55 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1991-1993 Drapeau : Suisse Servette FC
1993-1995 Drapeau : France FC Renens
1997-1998 Drapeau : France OGC Nice
1998-1999 Drapeau : Suisse CS Chênois
1999-2000 Drapeau : Algérie MC Alger
2000-2003 Drapeau : Suisse SR Delémont
2003-2004 Drapeau : Belgique Royal Excelsior Virton
2005-2006 Drapeau : Belgique R. LC Bastogne
2006 Drapeau : Belgique Standard de Liège (adjoint)
2006-2007 Drapeau : Belgique RCS Visé
2007-2008 Drapeau : Belgique RJ Rochefort FC
2008-2009 Drapeau : Belgique FC Bleid
2009-2011 Drapeau : Belgique Royal Excelsior Virton
2013-... Drapeau : Belgique R. LC Bastogne
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Michel Renquin (né le 3 novembre 1955 à Bastogne) est un joueur et entraîneur de football belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Renquin est, à ce jour, le plus grand footballeur belge natif de la province de Luxembourg et y ayant débuté sa carrière. Il réussit l'exploit de passer sans transition de la 1re division provinciale luxembourgeoise à la 1re division belge. Il a fait ses débuts dans le petit village de Wibrin. Il est repéré par les recruteurs du Standard de Liège en 1974. Renquin joue jusqu'en 1981 avec les Rouches[1].

En 1981-1982, il est transféré au RSC Anderlecht mais il n'y joue que 19 matches[2].

En 1981, lors du match de Coupe UEFA Cologne-Standard, il fait un salut hitlérien en quittant le terrain après avoir été exclu pour une décision arbitrale qu'il contestait[3]. Ce geste lui coûta une lourde suspension de six matches en Coupe d'Europe.

Puis il part en Suisse au Servette de Genève où il reste trois saisons, remportant la Coupe puis le Championnat de Suisse.

Il revient trois saisons au Standard de 1985 à 1988, avant de mettre un terme à sa carrière au FC Sion en 1989.

Renquin a également joué 55 fois avec les Diables Rouges[4].

Après avoir raccroché les crampons, Michel Renquin a été entraîneur dans de nombreux clubs. Il a dirigé, entre autres, le Servette FC, les espoirs suisses, l'OGC Nice (en Division 2), SR Delémont ou le Royal Excelsior Virton. Il entraîne le FC Bleid depuis 2008 jusqu'à son limogeage le 25 octobre 2009. En janvier 2010, il annonce son retour au Royal Excelsior Virton en tant que manager sportif.

Après une saison sabbatique, il reprend, à l'été 2013 les commandes sportives du Léopold Club Bastogne, où il avait déjà été actif précédemment. Le club évolue alors en P1 luxembourgeoise (5e niveau).

En mars 2014, Mischaël Modrikamen annonce que Michel Renquin conduira dans son arrondissement électoral la liste présentée par le parti populaire pour les élections législatives du 25 mai 2014[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur Coupe de Belgique - Standard de Liège - 1980 - 1981
  • Vainqueur Coupe de Suisse - Servette Genève - 1983 - 1984
  • Vainqueur Championnat Suisse - Servette Genève - 1984 - 1985
  • 42 Matches en Coupe d'Europe
  • 55 sélections en équipe Nationale de Belgique
  • Vice - Champion d'Europe en Italie 1980
  • Lauréat du Mérite Sportif Belge 1980
  • Coupe du Monde en Espagne 1982
  • Coups du Monde au Mexique 1986 - demi-finaliste
  • Sélection Europe - Amérique 1986 - Los Angeles
  • Dans le onze de base de l'équipe nationale belge du siècle

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du joueur sur standard.be
  2. Statistiques du joueur
  3. Le salut hitlérien du Belge
  4. Sélections du joueur sur le site de l'URBSFA
  5. Un ancien Diable tête de liste PP dans le Luxembourg, La Libre Belgique en ligne, 24 mars 2014