Massacre des professeurs de Lwow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 49′ 42.95″ N 24° 00′ 48.45″ E / 49.8285972, 24.0134583

Monument à la mémoire des victimes du massacre, à Wrocław, Pologne

Le massacre des professeurs de Lwów, ville polonaise au moment des faits, fut commis par les troupes nazies après la prise de celle-ci en juillet 1941. L'élimination de l’intelligentsia polonaise (tels que les professeurs d'université) faisait partie intégrante des plans allemands durant la Seconde Guerre mondiale.

Quelques heures après la prise de la ville le bataillon Nachtigall, sous le commandement d’Albrecht Herzner, entame en collaboration avec la Gestapo une série d'arrestations d'universitaires, utilisant pour cela des listes établies par des étudiants ukrainiens.

Dans la nuit du 3 au 4 juillet, près de 28 enseignants avec leurs familles sont arrêtés puis fusillés. Parmi les victimes se trouve l'écrivain Tadeusz Żeleński (Boy).

Les responsables de ce massacre (Hans Krüger, Walter Kutschmann, Kurt Stawizki), ainsi que leur collaborateur hollandais Pieter Menten, n’ont jamais répondu de leurs actes.

Victimes[modifier | modifier le code]

Abréviations utilisées :

Assassinés sur les collines de Wulkeckie (Wulka)[modifier | modifier le code]

  1. Prof. Dr. Antoni Cieszyński, professeur de stomatologie UJK
  2. Prof. Dr. Władysław Dobrzaniecki, chef du service de chirurgie PSP
  3. Prof. Dr. Jan Grek, professeur de médecine interne, UJK
  4. Maria Grekowa, épouse de Jan Grek
  5. Doc. Dr. Jerzy Grzędzielski, chef de l'Institut d'ophthalmologie, UJK
  6. Prof. Dr. Edward Hamerski, chef du service de médecine interne, AWL
  7. Prof. Dr. Henryk Hilarowicz, professeur de chirurgie, UJK
  8. Rev. Dr. Władysław Komornicki, théologien, parent de la famille Ostrowski
  9. Eugeniusz Kostecki, mari de la servante du prof. Dobrzaniecki
  10. Prof. Dr. Włodzimierz Krukowski, chef de l'Institut des mesures électriques, PL
  11. Prof. Dr. Roman Longchamps de Bérier, chef de l'Institut de droit civil, UJK, ancien recteur de l'Université
  12. Bronisław Longchamps de Bérier, fils du prof. Longchamps de Bérier
  13. Zygmunt Longchamps de Bérier, fils du prof. Longchamps de Bérier
  14. Kazimierz Longchamps de Bérier, fils du prof. Longchamps de Bérier
  15. Prof. Dr. Antoni Łomnicki, chef de l'Institut de mathématiques, PL
  16. Adam Mięsowicz, petit-fils du prof. Sołowij
  17. Prof. Dr. Witołd Nowicki, doyen de la faculté d'anatomie et de pathologie, UJK
  18. Dr. Med. Jerzy Nowicki, assistant à l'Institut d'hygiène, UJK, fils du prof. Nowicki
  19. Prof. Dr. Tadeusz Ostrowski, chef de l'Institut de chirurgie, UJK
  20. Jadwiga Ostrowska, épouse du prof. Ostrowski
  21. Prof. Dr. Stanisław Pilat, chef de l'Institut de technologie du pétrole et du gaz naturel, PL
  22. Prof. Dr. Stanisław Progulski, pédiatre, UJK
  23. Andrzej Progulski, fils du prof. Progulski
  24. Prof. Dr. Roman Rencki, chef de l'Institut de médecine interne, UJK
  25. Dr. Med. Stanisław Ruff, chef du département de chirurgie de l'hôpital juif
  26. Anna Ruffowa, épouse du dr. Ruff
  27. Inż. Adam Ruff, fils du dr. Ruff
  28. Prof. Dr. Włodzimierz Sieradzki, doyen de la faculté de médecine légale, UJK
  29. Prof. Dr. Adam Sołowij, ancien chef du département de gynécologie et obstétrique du PSP
  30. Prof. Dr. Włodzimierz Stożek, doyen de la faculté de mathématiques, PL
  31. Inż. Eustachy Stożek, assistant à l'École polytechnique de Lwów, fils du prof. Stożek
  32. Emanuel Stożek, fils du prof. Stożek
  33. Dr. Tadeusz Tapkowski, juriste
  34. Prof. Dr. Kazimierz Vetulani, doyen de la Faculté de mécanique théorique, PL
  35. Prof. Dr. Kacper Weigel, chef de l'Institut des mesures, PL
  36. Mgr Józef Weigel, fils du prof. Weigel
  37. Prof. Dr. Roman Witkiewicz, chef de l'Institut des machines, PL
  38. Prof. Dr. Tadeusz Boy-Żeleński, écrivain et gynécologue, chef de l'Institut de littérature française

Assassinés dans la cour de Bursa Abrahamowiczów[modifier | modifier le code]

Bursa Abrahamowiczów est une ancienne école de Lwów, aujourd'hui hôpital.

  1. Katarzyna Demko, professeur d'anglais
  2. Doc. Dr. Stanisław Mączewski, chef du département de gynécologie et obstétrique du PSP
  3. Maria Reymanowa, infirmière
  4. Wolisch (nom inconnu), marchand

Assassinés le 12 juillet[modifier | modifier le code]

  1. Prof. Dr. Henryk Korowicz, chef de l'Institut d'économie, AHZ
  2. Prof. Dr. Stanisław Ruziewicz, chef de l'Institut de mathématiques, AHZ

Assassinés le 26 juillet à la prison de Brygidki[modifier | modifier le code]

La prison de Brygidki est une prison de Lwów.

  1. Prof. Dr. Kazimierz Bartel, ancien Premier ministre de Pologne, ancien recteur de PL, directeur du département de géométrie, PL

Bibliographie[modifier | modifier le code]