Marie Belloc Lowndes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marie Belloc Lowndes

Naissance 5 août 1868
La Celle-Saint-Cloud
Décès 14 novembre 1947
Guildford

Marie Adélaïde Lowndes, née Belloc (5 août 186814 novembre 1947), est un écrivain britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fut un écrivain apprécié de sa génération. Née en Anglerre à Marylebone, elle passa sa jeunesse en France, à Paris et à La Celle Saint-Cloud, dans la banlieue ouest de Paris. À la mort de son père, elle retourna vivre en Angleterre, ce qui ne l’empêcha pas de faire de nombreux séjours en France.

C’était la fille d’un avocat français, Louis Belloc (1830-1872), et de « Bessie » Elizabeth Rayner Parkes (1829-1925), de nationalité anglaise, laquelle fut à la fois écrivain, féministe et philanthrope, ainsi que la petite-fille du peintre Jean-Hilaire Belloc.

Son frère, Hilaire Belloc, fut un écrivain très prolifique. En 1896, elle épousa Frederick Sawrey Lowndes, un journaliste anglais travaillant au journal The Times. De cette union naquirent trois enfants, Elizabeth, Charles et Susan. Elle est décédée le 14 novembre 1947 dans la maison de sa fille, la comtesse Elizabeth Iddesleigh, à Eversley Cross (Hampshire). Elle est enterrée à La Celle Saint-Cloud, où sa maison existe toujours (au 8B de l’avenue Camille-Normand).

Elle acquit la réputation d’un écrivain qui savait mêler intrigue et dimension psychologique. Son premier roman fut publié en 1904, et son œuvre la plus connue en France est probablement I too, have lived in Arcadia publié en 1941, qui retrace sa jeunesse passée en France. Certains de ses livres furent adaptés au cinéma.

Nouvelles et romans[modifier | modifier le code]

  • The Heart of Penelope (1904)
  • Barbara Rebell (1905)
  • The Pulse of Life (1906)
  • Studies in Wives (1907)
  • The Uttermost Farthing (1908)
  • According to Meredith (1909)
  • Studies in Wives. Short Stories (1909)
  • When No Man Pursueth (1910)
  • Jane Oglander (1911)
  • Mary Pechell (1912)
  • The Chink in the Armour (1912)
  • The End of Her Honeymoon (1914)
  • The Lodger (1913), adapté au cinéma par Alfred Hitchcock en 1927 (Les Cheveux d'or), par Maurice Elvey en 1932 (Meurtres), par John Brahm en 1944 (Jack l'Éventreur) et par Hugo Fregonese en 1953 (L'Étrange Mr. Slade)
  • Good old Anna (1915)
  • The Red Cross Barge (1916)
  • Lilla: a part of her life (1917)
  • Out of the War (1918)
  • The Lonely House (1919)
  • From Out of the Vast Deep (1920)
  • What Timmy Did (1921)
  • Why They Married (1922)
  • The Philanderer (1923)
  • The Terriford Mystery (1924)
  • Some Men and Women (1925)
  • Afterwards (1925)
  • Bread of Deceit (1925)
  • What Really Happened (1926)
  • Thou Shalt Not Kill (1927)
  • The Story of Ivy (1927)
  • Cressida: no mystery (1928)
  • One of Those Ways (1929)
  • Love's Revenge (1929)
  • Key, a love drama in three acts (1930)
  • Letty Lynton (1931) adapté au cinéma par la MGM avec Joan Crawford en 1932
  • Vanderlyn's Adventure (1931)
  • Love is a Flame (1932)
  • Jenny Newstead (1932)
  • The Reason Why (1932)
  • Dutchess Laura (1933)
  • Another Man's Wife (1934)
  • The Chianti Flask (1934)
  • Who Rides on a Tiger (1935)
  • The Second Key (1936)
  • And Call it Accident (1936)
  • The House by the Sea (1937)
  • The Marriage Broker (1937)
  • The Fortune of Bridget Malone (1937)
  • Motive (1938)
  • Empress Eugenie; a three-act play (1938)
  • The Injured Lover (1939)
  • Reckless Angel (1939)
  • Lizzie Borden: A Study in Conjecture (1939)
  • The Christine Diamond (1940)
  • Before the Storm (1941)
  • I too, have lived in Arcadia (a record of Love and Childhood) (1941)
  • What of the Night (1942)
  • Where Love and Friendship Dwelt (1943)
  • The Labours of Hercules (1943)
  • The Merry Wives of Westminster (1946)
  • She Dwelt with Beauty, publication posthume (1949)