Marie-Adolphe Carnot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Adolphe Carnot
Marie-Adolphe Carnot

Marie-Adolphe Carnot (27 janvier 1839 à Paris - 21 juin 1920 à Paris) est un chimiste, géologue, homme politique et homme d'affaires français.

Origines[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Famille Carnot.

Marie-Adolphe Carnot est le fils de Lazare Hippolyte Carnot, le petit-fils de Lazare Carnot (le Grand Carnot), neveu de l'autre Sadi Carnot, le frère de Marie François Sadi Carnot. Son fils, Jean Carnot, est député de la Charente de 1924 à 1928.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Joseph Carnot
 
Lazare Carnot
 
Claude-Marie Carnot
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sadi Carnot (physicien)
 
Lazare Hippolyte Carnot
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sadi Carnot (Président) Adolphe Carnot

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est élève à l'École polytechnique et à l'École des mines de Paris, et devient ainsi membre du Corps des mines.

Après un bref séjour dans l'Administration des mines à Limoges (1864-1867), il est affecté à l'École des mines de Paris où il fait toute sa carrière.

Il y est professeur de chimie à partir de 1868, inspecteur des études (c'est-à-dire responsable de la scolarité) à partir de 1882, enfin directeur de l'École de 1901 à 1907.

En octobre 1901, de tendance progressiste il fonde l'Alliance républicaine et démocratique.

En 1907, il est nommé président du conseil d'administration du Gaz de Paris.

Il remplace à la Présidence de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale de 1897 à 1900, le physicien Éleuthère Mascart. Oscar Linder, également du Corps des mines, sera son successeur.

Principaux travaux[modifier | modifier le code]

  • Importantes recherches sur les méthodes d'analyse chimique et de dosage des substances minérales, rassemblées dans son Traité d'analyse des substances minérales
  • Découverte des minerais de bismuth en Corrèze (Limousin)
  • À l'origine de l'établissement de cartes donnant les compositions des sols, destinées à l'agriculture
  • Travaux sur le dosage du fluor dans les phosphates
  • Travaux d'analyse des eaux minérales

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 13 janvier 1903, « cote LH/430/44 », sur Léonore (consulté le 5 mars 2014)
  2. La carnotite a été découverte par Edouard Cumenge et analysée par le chimiste Charles Friedel. Friedel avait été pendant 16 ans conservateur des collections de l'Ecole des mines, et Cumenge était lui-même un ancien élève de cette Ecole

Article connexe[modifier | modifier le code]