Henri Manuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Gaby Deslys (ca. 191-?), par Henri Manuel. Filmoteca de Catalunya

Henri Manuel (né le 24 avril 1874 à Paris 3e et décédé le 11 septembre 1947 à Neuilly-sur-Seine) est un photographe français. Il s'est marié le 5 août 1901 à Bâle avec Rachel Camille Meyer.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1900, il ouvre un studio spécialisé dans le portrait des personnalités des mondes politiques et artistiques[1]avec son frère Gaston (3 février 1881 à Paris 3e - 28 décembre 1967 à Paris 7e). De la Première Guerre mondiale jusqu'en 1944, il fait des reportages en tant que photographe officiel du gouvernement. Selon Françoise Denoyelle, de 1906 à 1938, « Henri Manuel travaille pour trente revues de mode et plus particulièrement pour La Femme de France (1922-1935), Les Grandes Modes de Paris (1906-1931), Les Modes de la femme de France (1922-1935), Le Petit Écho de la mode (1928-1936). »[2]. Entre 1921 et 1931, il réalise une commande sur les prisons et les institutions pour mineurs relevant du ministère de la Justice[3].

En 1923, avec Jacques-André Boiffard et Man Ray, il illustre la première édition de Nadja d'André Breton publié dans la collection blanche chez Gallimard[4].

Le fonds Henri Manuel est conservé aux archives photographiques ; il contient plus de 600 plaques de verre et des tirages papier[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Françoise Denoyelle, « Le studio Henri Manuel et le ministère de la Justice : une commande non élucidée », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », no 4 | 2002 texte intégral (revues.org)

Sources externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. On retrouve souvent sa signature sur les portraits des artistes de café-concert et de music-hall, publiés sur les partitions musicales et les programmes de salle de spectacle.
  2. Françoise Denoyelle, « Le studio Henri Manuel et le ministère de la Justice…», note 2.
  3. Idem.
  4. Source : Association Atelier André Breton.
  5. Sources : Fonds photographique de Henri Manuel (1847-1947), catalogue des collections numérisées.