Maria Tipo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tipo.
Maria Tipo: portrait - Augusto De Luca

Maria Tipo (née le à Naples) est une pianiste classique italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ersilia Cavallo, la mère de Maria Tipo, qui était une élève de Ferruccio Busoni, lui apprend le piano. Elle prit ensuite des cours auprès d'Alfredo Casella et Guido Agosti.

À l'âge de dix-sept ans, elle remporta le concours international de piano de Genève. Depuis lors, elle a beaucoup joué et enregistré.

Ses premières apparitions en Amérique du Nord à la fin des années 1950, où elle a joué plus de 300 concerts, lui ont valu le surnom de « Horowitz napolitain ». Son premier disque, l'enregistrement de douze sonates de Scarlatti en 1955, a été présenté par le magazine Newsweek comme « le disque le plus spectaculaire de l'année ».

Ses enregistrements des Variations Goldberg de Bach ont reçu le "Diapason d’Or". Elle a aussi défendu la musique de Muzio Clementi aussi bien au concert qu'au disque. Sa renommée a tendu à être plus grande chez ses collègues pianistes que dans le grand public. Martha Argerich, dans un entretien avec Radio Tre parla d'elle comme d'une artiste « sensationnelle »[1].

Maria Tipo a aussi enseigné, donnant des cours au Festival de Gubbio et à la Scuola di Musica di Fiesole, et a travaillé comme professeur aux Conservatoires de Genève, Bolzano et de Florence.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Argerich Interview with Radio Tre Italia

Liens externes[modifier | modifier le code]