Minimanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue d'un cockpit d'un A380 montrant le minimanche

Le minimanche (en anglais side-stick pour manette latérale) est une manette permettant d'actionner les gouvernes de roulis et tangage d'un avion équipé de commandes de vol électriques[1]. Sa désignation officielle est control column (colonne de commande).

Le minimanche remplace le manche à balai qui équipe les avions à commande manuelle ou assistée. Il est généralement situé à droite du pilote dans un monoplace - la main gauche est utilisée pour la manette de commande des moteurs - ou vers l'extérieur dans le cockpit à deux places - les commandes des moteurs étant communes au pilote et au copilote et situées au centre.

Les ordres donnés par le minimanche sont interprétés par l'ordinateur de bord. Cela permet, pour un même déplacement, de faire varier l'ordre résultant en fonction de la configuration de l'avion ou de la phase de vol.

L'introduction du minimanche sur les avions civils permet de dégager l'espace face au pilote, espace qui peut être utilisé pour une tablette de travail. Sur avion militaire, cet espace peut permettre de placer un écran radar plus important.

Le minimanche, comme le manche classique, peut être équipé de boutons commandant les fonctions les plus utiles, radio pour le pilote civil, commande de tir pour le pilote militaire, par exemple.

Les avions d'Airbus (depuis l'A320) ont été les premiers à être doté d'un mini-manche situé sur le côté et permettant de dégager totalement l'espace situé entre le pilote et le tableau de bord. Le minimanche équipe des avions militaires tels que les General Dynamics F-16 Fighting Falcon, Mitsubishi F-2, Dassault Rafale et Lockheed Martin F-22 Raptor.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Crane, Dale: Dictionary of Aeronautical Terms, third edition, page 463. Aviation Supplies & Academics, 1997. ISBN 1-56027-287-2