Mélesville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Duveyrier

Anne-Honoré-Joseph Duveyrier dit Mélesville est un auteur dramatique français né à Paris le 13 décembre 1787 et mort à Marly-le-Roi le 7 novembre 1865.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Honoré-Nicolas-Marie Duveyrier, magistrat et homme politique, et ayant débuté lui-même avec succès au barreau et dans la magistrature, il se démit, en 1814, de ses fonctions et se consacra au théâtre, où il avait fait donner trois ans plus tôt une comédie, L’Oncle rival. Il prit, par égard pour la situation de son père, le pseudonyme de « Mélesville », qu’il conserva dès lors.

Mélesville s’est exercé dans tous les genres, drames, mélodrames, comédies, vaudevilles, librettos d’opéras.

Seul ou en société avec Eugène Scribe et Delestre-Poirson, avec lesquels il signait du pseudonyme collectif d'Amédée de Saint-Marc, il est l'auteur de plus de 340 pièces de théâtre, dont quelques-unes jouirent d’une grande vogue.

Il fut aussi le collaborateur des auteurs de renom, tels Brazier, Carmouche, Bayard, Léon Laya, Dumersan et Théaulon, mais c’est avec Scribe qu’il connut ses plus constants succès.

Comme librettiste, il collabora notamment avec les compositeurs Daniel-François-Esprit Auber et Adolphe Adam.

Un grand nombre de vaudeville de Mélesville ont été traduits pour les théâtres russes.

Frère du dramaturge et idéologue saint-simonien Charles Duveyrier (1803-1866), il est le père d'Honoré-Marie-Joseph Duveyrier dit Mélesville fils (né en 1820), également auteur dramatique.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. 687

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :