Luigi Quaini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Luigi Quaini (Ravenne,1643 - Bologne, 1717) est un peintre italien baroque de la fin du XVIIe siècle et du début du XVIIIe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Luigi Quaini a d'abord appris l'art de la peinture architecturale et la quadratura auprès de son père, Francesco Quaini, un élève d'Agostino Mitelli.

Par la suite, il devint l'élève du Guerchin, puis de Carlo Cignani (son cousin). Dans l'atelier de ce dernier il rencontra un autre élève, Marcantonio Franceschini dont il devint le beau-frère. Il a collaboré avec lui dans diverses œuvres à Bologne, Modène (Palais Ducal, salon d'honneur), Plaisance, Gênes et Rome. Franceschini réalisait les personnages et Quaini, les paysages et l'architecture[1].

À Rome il a participé à la réalisation de dessins et modèles pour les mosaïques de la coupole de la basilique Saint-Pierre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Visitation (retable), église de San Giuseppe, Bologne.
  • Pietà (retable), église de La Carità,
  • San Nicolò visité par la Vierge (retable), église de San Niccolò,
  • Erminia fra i pastori et Armida scopre Rinaldo addormentato, Gallerie dell'Accademia Albertina, Turin.
  • Rinaldo et Armida nel giardino incantato et Armida abbandonata, collection Marco Galliani, Bologne[2].
  • Vierge à l'Enfant et saint François,

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Bryan Michael, Dictionary of Painters and Engravers, Biographical and Critical (Volume II: L-Z), Walter Armstrong & Robert Edmund Graves,‎ 1889 (réimpr. George Bell et fils,York St. #4, Covent Garden, Londres, Original de Fogg Library, numérisé le 18 mai 2007) (présentation en ligne), page 332-333
  • (en) Maria Farquhar, Biographical catalogue of the principal Italian painters, Angel Court, Skinner Street, Londres, numérisé par Googlebooks d'Oxford University,le 27 juin 2006, Ralph Nicholson Wornum,‎ 1855 (réimpr. Woodfall & Kinder.), 137 p. (présentation en ligne)
  • (it) Luigi Lanzi, The History of Painting in Italy; from period of the revival of the arts to the eighteenth century, Thomas Roscoe,‎ 1847 (réimpr. Henry G. Bohn, York Street, Covent Garden, numérisé par Googlebooks d' Oxford University le 30 juin 2007), 159 p. (présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre-Marie Gault de Saint-Germain, École italienne, p. 287, 1835.
  2. (D.C. Miller, Marcantonio Franceschini, p. 116-117 et 263-265, Turin, 2001.