Les Bas-fonds (film, 1957)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de Akira Kurosawa. Pour le film de Jean Renoir, voir Les Bas-fonds.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Bas-fonds.

Les Bas-fonds

Titre original Donzoko
Réalisation Akira Kurosawa
Scénario Akira Kurosawa
Hideo Oguni
Maxime Gorki
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Genre Film dramatique
Sortie 1957
Durée 125 minutes (US Version)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Bas-fonds (どん底, Donzoko?) est un film japonais réalisé par Akira Kurosawa, sorti en 1957.

Ce film est inspiré de la pièce de théâtre de Maxime Gorki Les Bas-fonds. Il dépeint la pauvreté.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un quartier insalubre du Tokyo féodal, une auberge est tenue par Rokubei et sa femme[1]. Les ratés y trouvent refuge : un voleur, un ancien acteur, un ferrailleur, un ex-samouraï... Tous ces gens qui vivent dans la misère, ont des rêves et des espoirs. Un jour, un mystérieux pèlerin arrive, et redonne courage aux habitants de l'auberge en leur mentant, leur faisant croire aux miracles.

Le voleur Sutakichi tombe amoureux de Okayo, la sœur de la propriétaire, et souhaite partir avec elle. Mais la propriétaire ne le lui permettra uniquement s'il accepte de tuer son mari, or, celle-ci va tuer Rokubei toute seule et va faire porter le chapeau du meurtre à Sutakichi. Le seul à pouvoir l'innocenter, est le vieux pèlerin, qui a cependant pris la fuite...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]