Takao Saitō (directeur de la photographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saito.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le directeur de la photographie. Pour le mangaka (né en 1936), voir Takao Saitō.

Takao Saitō (斎藤孝雄, Saitō Takao?) est un directeur de la photographie japonais, né le 5 mars 1920 à Kyōto.

Biographie[modifier | modifier le code]

Takao Saitō est d'abord premier assistant opérateur d'Akira Kurosawa sur neuf de ses films, entre 1947 (Un merveilleux dimanche) et 1961 (Le Garde du corps). Il devient ensuite l'un des chefs opérateurs attitrés du réalisateur, sur neuf autres films, depuis Sanjuro en 1962, jusqu'à Madadayo en 1993 (dernière réalisation de Kurosawa), année où il se retire. Il participe toutefois à Après la pluie (1999, film posthume du réalisateur), comme consultant. En tout, il est chef opérateur sur une trentaine de films japonais[1], dont quelques-uns dus à d'autres réalisateurs japonais, comme Jun Fukuda ou Kihachi Okamoto.

Durant sa carrière, Takao Saitō obtient une nomination à l'Oscar de la meilleure photographie (en 1986, pour Ran de Kurosawa), et deux nominations au British Academy Film Award de la meilleure photographie (en 1981, pour Kagemusha, l'ombre du guerrier de Kurosawa, puis en 1987, pour Ran), auxquelles s'ajoutent notamment des nominations et récompenses au Japanese Academy Awards et au Prix du film Mainichi, toujours au titre de la meilleure photographie).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme premier assistant opérateur[modifier | modifier le code]

Films d'Akira Kurosawa exclusivement

Comme directeur de la photographie[modifier | modifier le code]

Films d'Akira Kurosawa
Autres réalisateurs (liste non exhaustive)

Autres postes[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vingt-neuf d'après l'IMDb ; trente-deux films d'après le JMDb
  2. crédité Shōji Ueda sur IMDb