Le Vice et la Vertu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Vice et la Vertu est un film franco-italien de Roger Vadim, sorti en 1963, librement inspiré des œuvres du marquis de Sade dont les personnages des deux sœurs moralement opposées, Justine et Juliette, sont ici transposés durant la Seconde Guerre mondiale[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

1944 : Justine est arrêtée tandis que sa sœur Juliette devient la maîtresse de Schorndorf. Justine est déportée à la "Commanderie", en compagnie d'autres jolies filles, pour être les instruments de plaisir des chefs S.S.

Alors que le Troisième Reich est en train de s'effondrer, Schorndorf, avec Juliette, se réfugie à la "Commanderie", où la vie continue suivant les règles imposées par Schorndorf. Retrouvant sa sœur, Juliette essaie de la faire évader. Mais Justine veut subir le sort de ses compagnes. Quand arrive la nouvelle de la mort d’Hitler, les dignitaires nazis cherchent à fuir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le vice et la vertu sur gaumont.fr

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Le Vice et la Vertu sur l’Internet Movie Database