La Nativité du Seigneur (Olivier Messiaen)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nativité (homonymie).
La Nativité du Seigneur de L.Costa, v.1490

La Nativité du Seigneur est une œuvre pour orgue, écrite par Olivier Messiaen à Grenoble, en 1935 à l'âge de 27 ans.

Des dires mêmes du compositeur, elle a été inspirée par les montagnes toutes proches, du moins pour les quatrième et dernière pièces.

Elle est composée de neuf pièces (neuf « méditations »), et dure un peu moins d'une heure.

  • La Vierge et l'Enfant
  • Les Bergers
  • Desseins éternels
  • Le Verbe
  • Les Enfants de Dieu
  • Les Anges
  • Jésus accepte la souffrance
  • Les Mages
  • Dieu parmi nous

Dans la préface de la partition, Olivier Messiaen écrit : « Destinée au temps de Noël, cette œuvre repose sur cinq idées principales : 1. Notre prédestination réalisée par l'Incarnation du Verbe (N°3, Desseins éternels) 2. Dieu vivant au milieu de nous (N°9, Dieu parmi nous), Dieu souffrant (N°7, Jésus accepte la souffrance) 3. Les trois naissances: éternelle du Verbe (N°4, Le Verbe), temporelle du Christ (N°1, La Vierge et l'Enfant), spirituelle des Chrétiens (N°5, Les Enfants de Dieu) 4. Description de quelques personnages donnant aux fêtes de Noël et de l'Épiphanie une poésie particulière: Les Anges, les Bergers, Les Mages 5. Neuf pièces en tout pour honorer la maternité de la Sainte Vierge »

Comme l'indique le compositeur en note dans la partition, il a cherché « l'émotion et la sincérité d'abord. Mais transmises à l'auditeur par des moyens sûrs et clairs ». Messiaen y utilise abondamment les éléments de son langage musical habituel, en particulier les modes à transposition limitée. Cette œuvre est à ce jour la plus fréquemment jouée et enregistrée du compositeur. Bien qu'il reconnaisse que "La Nativité, avec ses rythmes indous, constituait un grand changement dans la musique d'orgue à une époque où Franck représentait le summum du modernisme", il considérait que sa notoriété n'était pas méritée.

La première audition de cet œuvre a eu lieu à Paris à l'orgue de la Trinité le 27 février 1936 par Daniel Lesur (no 1-3), Jean Langlais (no 4-6) et Jean-Jacques Grünenwald (no 7-9)

Discographie[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liste des œuvres d'Olivier Messiaen